06/01/2019

Gilets Jaunes, acte IX: les femmes devant; les hommes sur les côtés

Face à la violence du Gouvernement et la réponse violente de certains Gilets Jaunes, il faut trouver une parade claire, efficace, qui permettra de démontrer un peu plus qui sont les violents, les réfractaires, les réactionnaires, les hommes du passé, les dinosaures bouffeur de peuple et de la Terre, etc.

Comme ce dimanche 6 janvier, il faut que les femmes passent devant. Non pas pour aller au casse-pipe. Mais pour démontrer l'efficacité, la volonté, la nécessité d'une révolution citoyenne qui réussit sa révolution.

Pour protéger nos filles, nos mères, et nos grands-mères, des cordons de sécurité masculins de chaque côté et en fin de cortège aussi.

Avancer tous et toutes ensembles. Ne pas reculer. Affronter les CRS, et leur demander sans cesse de quel côté ils veulent encore servir: l'oligarchie des milliardaires ou le peuple dans son ensemble.

La France n'est pas le Vénézuela. La France est la France avec sa liberté d'expression et ses institutions. Mais quand les institutions dérapent à ce point, il faut en recréer d'autres, une VIème République, par exemple, qui tiennent compte des nouvelles aspirations du peuple voulant se débarrasser du carcan néolibéral imposé par un gouvernement français qui confond de plus en plus dictature et démocratie.

Acte IX, les femmes d'abord!

Ci-dessous article de l'Humanité sur l'Acte VIII des femmes Gilets Jaunes ce jour des rois 2019.

https://www.humanite.fr/gilets-jaunes-les-femmes-prennent...

 

Commentaires

Bonjour,
Je vous lis avec perplexité, vu de Suisse. Vous me semblez bien expert, et motivé, sur cette question, depuis plusieurs posts. Vous y êtes, sur les ronds-points ? avec les femmes ?

Écrit par : olivier | 06/01/2019

Cher Pacha,

"La France n'est pas le Vénézuela" dis-tu. Renseigne-toi sur le Vénézuela.
Qui crée la misère et la violence au Vénézuela?
Crois-tu encore les informations des "corps intermédiaires", syndicats, journalistes, auto-proclamés "Elites"qui émargent aux mangeoires du pouvoir économique et politique?
Va chercher tes propres informations, fouille sur internet, tu trouveras l'histoire récente du Vénézuela et d'autres pays d'Amérique latine. Tu peux chercher les documentaires de Fernando Solanas sur la ruine de l'Argentine, Mémoire d'un saccage et la Dignité du peuple.
Il y a beaucoup à apprendre. D'abord à réaliser le degré de propagande ultra libérale dans laquelle nous baignons et à laquelle nous adhérons.

Écrit par : Cheillan | 07/01/2019

Bonsoir Olivier. Non. Je ne suis pas sur les ronds-points ni même les samedi à Paris. C'est pas l'envie qui me manque. C'est mon travail qui m'oblige et me contraint. Cuisinier, c'est pas un boulot qui laisse du temps libre et encore moins en période de fête. Mais sachez que j'ai participé à pas de manif sous Hollande et que j'étais dans la première manif interdite juste après les attentats de 2015 à Paris. Pour vous dire que ce n'est pas par lâcheté que je ne viens pas à Paris mais par crainte de perdre mon travail. En Suisse, c'est encore plus radical quand vous n'êtes pas à votre travail pour justes motifs. Et à 60 ans, avec des dettes en plus, c'est pas trop facile de retrouver un job... Enfin, j'espère que vous comprendrez mes motivations. J'espère bien monter à Paris prochainement. Cela dépendra de l'évolution de la révolution en cours...

Bonsoir Cheillan. Merci à toi. Je disais ça non pour insulter le peuple vénézuélien mais pour qu'on arrête de la ramener avec l'exemple Chavez dans tous les médias français. Bien à toi, camarade révolutionnaire. Heureux de savoir qu'en France, des jeunes femmes et des jeunes gens sont si bien informés et non lobotomisé-e-s par la propagande néolibérale.

Écrit par : pachakmac | 07/01/2019

Les commentaires sont fermés.