07/01/2019

Ce soir, Christophe

Ce soir,

ce soir Christophe Dettinger

dort en prison.

 

C'est l'hiver à Paris.

C'est l'hiver partout en France.

Ce soir,

Christophe est seul,

dans sa cellule,

interrogé,

violenté,

mis en examens

pour raison de révolution

mais il est accusé

de tentative d'homicide

envers un CRS ou un SS.

Je sais plus.

J'ai plus les mots.

Il y a tellement de confusion

et de mensonges en ce monde.

 

Christophe,

si tu me lis un jour,

sache que je suis avec toi

depuis que j'ai vu les images

de toi transformer en fauve.

J'ai su tout de suite

que tu n'étais pas un fake,

que tu ne faisais pas partie

d'un complot de l'Etat

visant à discréditer

les Gilets Jaunes.

 

Parce que ta rage

est mienne.

Parce que ta révolte

est mienne.

Parce que moi aussi

si on gaze ma compagne,

si on tabasse mes soeurs et mes frères

sous le couvert de la loi

et que les flics sont masqués

et que jamais ils seront dénoncés,

alors moi aussi je deviendrais

le fauve que tu as été.

 

Sinon je ne serais qu'un lâche

ne prenant pas la défense

de ma propre compagne.

Sinon je ne serais pas un Jaune

mais juste une tache merdique

sans grandeur d'âme.

 

Christophe,

moi je te félicite

pour ce que tu as faits

en défendant les gilets jaunes.

Moi je te remercie

de prendre la défense

des plus faibles

et pas des robocops.

Moi je veux ta liberté

et te décorer

de la Légion des Gilets Jaunes.

 

Bref,

Christophe Dettinger,

tu es un homme

qui sort la France de l'hiver nucléaire.

 

Cette chanson

d'Isabelle Boulay

pour toi, Christophe,

défenseur du peuple de France,

en espérant que son mari,

Maître Eric Dupond-Moretti,

deviendra ton avocat

pour te défendre

à la façon d'un Emile Zola

qui a défendu Dreyfus.

 

J'accuse le Président Macron,

son Gouvernement,

et son Premier Ministre

de mauvaise gestion

de la Maison France.

J'accuse le Président Macron,

son Gouvernement,

et son Premier Ministre

de collusion et de connivence

avec les milliardaires de France.

Aux larmes, etc.

 

GILET JAUNE.png

Soutien au Gitan de Massy

Christophe Dettinger n'est pas identifiable à un voyou, à un casseur, à un crâne rasé fasciste.

Cet homme qui a boxé un CRS "pour l'exemple" est non seulement un champion de boxe qui a mis son art au service de la défense des Gilets Jaunes mais aussi un père de famille de trois enfants, en emploi, et responsable. S'il a mal agi, à tête et mains nues, c'est qu'il avait une bonne raison de le faire selon lui. Tant qu'il n'aura pas parlé, tant que personne ne saura ce qui a fait de lui en quelques minutes ou secondes, de cet homme très gentil, stable, et correct selon son propre ex-entraîneur, un fauve de ring lâché sur un groupe de CRS, nous ne pouvons pas le condamner mais plutôt le soutenir afin qu'il se rende à la police.

Il n'est sans doute pas super fier de ce qu'il a fait mais nous, gilets jaunes, nous sommes fiers de lui d'avoir pris la défense des femmes et des hommes qui se font gazer, tabasser, tirer comme des lapins avec des balles de flash-ball, et des gardes-à-vues bien trop souvent arbitraires et sans fondement dans un état de Droit respectable et qui se respecte.

Soutien à toi, Christophe qui ne castagne pas le peuple en révolte à la façon de Castaner caché et retranché sous les lambris de la République et qui protège les gens contre la défonce et la dérive gouvernementale d'un Macron qui ne sait plus ce qu'il fait de sa Présidence.

Lire aussi: https://www.lepoint.fr/faits-divers/gilets-jaunes-qui-est...

Je termine ce billet de soutien à notre boxeur jaune géant par une belle, très belle chanson d'une jeune fille en fleur adorable qui porte l'amour en gilet jaune.