08/01/2019

Etat d'urgence citoyenne

Interdit de manif.

Interdit de territoire.

Interdit bancaire.

Interdit de vivre

une grande histoire d'amour

because état d'urgence.

 

Trop pauvre.

Trop marginalisé.

Trop isolé.

Trop! Trop! Trop!

 

Trop insignifiant.

Trop anonyme.

Trop dans l'ombre.

Trop loin de la lumière.

Trop loin du soleil.

Trop dans la misère.

Trop dans l'absence.

Trop enfermé.

Trop ignoré.

Trop longtemps détesté,

haï, rejeté.

 

Mais c'est l'Etat d'urgence

et son autorité carnassière qui veulent

obtenir le dernier mot.

Mais c'est l'Etat d'urgence

qui t'interdira de manifester

ta rage,

ta colère,

ton désespoir.

 

Mais c'est l'Etat d'urgence citoyenne

qui sera encore bafouée,

réprimée, enterrée,

noyée par cette grande concertation,

cet enfumage national proposé

qui partira en couilles

au fil des mois.

 

Tout ça.

Pour casser l'état d'urgence citoyenne.

 

10 ans.

20 ans.

30 ans.

40 ans.

Que rien ne change

et que le néolibéralisme a tout volé.

Que les riches sont toujours plus riches.

Que les pauvres sont toujours plus pauvres.

Que les petits commerçants disparaissent

au profit des grandes multinationales.

Que nos enfants bouffent

de la merde, de la pollution morale,

de la pollution tout court,

de la loi du plus fort,

de la loi du plus beau,

de la loi de l'élite,

de la loi des plus riches

et que nos femmes se prostituent

en faveur de leurs petits délires pervers;

que nos filles se prostituent

pour obtenir de beaux avantages,

de beaux dommages collatéraux,

de grandes laideurs sentimentales,

de grandes détresses humaines.

 

Nos épouses ne diront rien.

Nos filles ne diront rien.

C'est tabou et honteux

malgré la prétendue liberté sexuelle.

Le sexe de vestiaire

restera au vestiaire

au crochet du bestiaire

et des trophées sanguinaires

où plutôt en des lieux sordides

qu'on appelle salons VIP

où dans des chambres d'hôtel de luxe

qui ont toutes l'apparence de la beauté

mais le coeur visible de la corruption.

 

Le sexe futile.

Le sexe mécanique.

Le sexe facile.

Et nos femmes baisées,

et nos filles baisées

par les hommes de pouvoir,

les hommes d'acier,

le pognon qui décide de tout,

y compris de la dignité et de la vertu.

Le fric qui a tout investi

jusqu'au plus intime de nous-mêmes

prêts à faire n'importe quoi

pourvu que l'argent rentre

pour sauver les apparences

et le statut social.

 

La France est en Etat d'urgence citoyenne.

Mais l'Etat, autiste et glacial,

finira par réinstaurer

son Etat d'urgence martial

et l'interdiction de manifester

sera signifiée aux gilets jaunes.

 

Leur rage, leur colère,

leur désir profond de changer

de société, de codes,

de façon de vivre

en démocratie.

 

Je suis en état d'urgence.

Tu es en état d'urgence.

Nous sommes, nous Gilets Jaunes,

en état d'urgence,

en état de détresse et de stress,

prêt à faire de la cabane

et à en prendre pour

10 ans,

20 ans,

30 ans,

40 ans.

 

Et nous avons trop mal

à notre société délabrée et immorale

pour reculer et accepter

indéfiniment ce monde

que l'on nous a vendu

depuis trop longtemps

à coups de bâtons et de triques.

 

Les commentaires sont fermés.