24/01/2019

Ingrid, si tu veux renverser la table...tu ne restes pas à table avec eux

Choix de société. Diversité des opinions, partis politiques. Mais au final, si c'est le fric qui dirige tout dans l'actuel monde, il y a le choix ultime et le droit démocratique de renverser la table pour changer le monde.

Pour ma part, j'ai vu dans la saine révolte des Gilets Jaunes un embryon révolutionnaire qui devrait (le conditionnel est de mise surtout depuis aujourd'hui où une liste gilet jaune est officiellement déposée) se transformer en beau bébé de la révolution accueilli par la famille jaune en particulier, et le peuple en général, avec bonheur et espoir. Comme une sainte scène populaire où le peuple réalise qu'un miracle extraordinaire vient réellement de se produire sous ses yeux dans la réalité quotidienne et que la vie des gens simples, les gens du peuple, change vraiment en mieux; que celle des plus riches devient plus belle parce que plus partageuse du savoir et des bénéfices; que la démocratie réelle triomphe de la dictature du fric grâce à un peuple instruit, cultivé, et magnifiquement solidaire ayant vaincu le satanisme de l'égoïsme individuel et cette soif des ego qui mènent aux dominations et aux violences intimes.

Quand tu te fâches pour de bon avec le monde dans lequel tu vis, tu ne retournes pas à la table fréquenter les requins, les dinosaures en les cajolant dans le sens du poil avec des sourires hypocrites. Ingrid Levavasseur, vous savez de quoi je parle. Il ne faut pas raconter des craques aux Jaunes. C'est de la pipe votre liste et les dés sont pipés d'avance. Savoir rester à sa place, continuer dignement son job, se fatiguer encore à la tâche qui rapporte trop peu d'argent pour vivre sereinement, rester avec les siens dans la rue et se révolter encore sans vouloir monter les échelons de la pyramide macronienne...et trahir ses soeurs et ses frères en Jaune. Oui, bien sûr, c'est tentant de devenir une image médiatique qui gagne soudain tellement mieux sa vie en trompant les siens, sa famille, celle avec qui vous faisiez voeux de solidarité exemplaire et voeux de chasteté politique en restant apolitique. Ne pas intégrer ce système qui tue les petites gens à petit feu, ce système qui étouffe la planète sous des tonnes de mensonges et de poudre de perlimpinpin, ce système qui génère violence et corruption grandissante à tous les échelons. Vouloir renverser la table pour de bon et partager avec le peuple la vraie démocratie, celle qui ne s'associe pas au fric mais celle qui s'associe à la liberté, l'égalité, la fraternité, la solidarité.

D'ailleurs, chère Ingrid, vous allez trouver où le million d'euros nécessaire pour faire votre entrée en politique politicienne qui, en principe, devrait être en faveur des petits de ce monde mais qui, en réalité, sera une politique servant d'abord vous-mêmes et votre image de députée qui aurez enfin le droit aux privilèges et à un bon salaire (payé par les impôts) au cas où vous seriez élue? Chez Tapie, vous l'avez trouvé ce million de base pour rentrer dans ce carnaval actuel de la politique? C'est chez votre marchand de tapis que vous avez touché le gros lot qui vous tiendra en laisse parce vous deviendrez son obligée? 

Pas de parrain requin, liberté chérie, table renversée, révolution. Point barre. Ce sont mes mots et ma sincérité de soutien aux Gilets Jaunes. Et c'est celle du Gilet Jaune qui se respecte et qui respecte son combat pour un avenir meilleur; pour que nos enfants soient élevés dans une communauté de bien commun et non dans cette communauté déviante et sadique où des maîtres mènent en bateau et à l'esclavage des êtres humains au travail.

Il n'est pas trop tard pour renoncer à un faux combat, Ingrid. Pensez-y.

Les commentaires sont fermés.