29/01/2019

Insurrection: Mr Castaner, lisez-vous le Figaro?

Appel à l'état d'urgence du peuple français par Eric Drouet après la blessure à l'oeil de son ami Jérôme Rodrigues par les forces de l'ordre.

Eric Drouet parle, dans le communiqué, de s'opposer à cette violence policière par un soulèvement sans précédent (du peuple) par tous les moyens utiles et nécessaires. 

A-t-il une seule fois prôné personnellement le recours à la violence? Non. Jamais. Bien au contraire. Monsieur Castaner aimerait le poursuivre pour appel à l'insurrection. Question vocabulaire pour juges et avocats. Est-ce qu'une insurrection populaire appelle forcément à une résistance violente?

Eh bien, si on s'en tient à la lecture d'un article du Figaro, journal très proche du pouvoir et de la Droite pour ne pas dire davantage, il est expressément écrit que Gandhi a eu recours à l'insurrection non-violente pour s'opposer à la colonisation britannique.

C'est ici: http://www.lefigaro.fr/histoire/2017/03/09/26001-20170309...

Ce passage précis: Une vie de combats sans jamais prôner ni utiliser la violence. Il y a 95 ans Mohandas Karamchand Gandhi plus connu sous nom de Mahatma Gandhi, est arrêté par les colons britanniques, accusé de conduire l'insurrection en Inde. 

Excusez-moi, Monsieur Castaner. J'imagine que vous-même et la plupart des médias ne pouvez pas tenir rigueur à Monsieur Drouet d'une volonté d'insurrection violente qui serait menée et exercée par les Gilets Jaunes.  Au-delà des actions pacifiques menées lors des manifestations, au-delà des appels à une éventuelle désobéissance civile non-violente à travers des actes contraires à la loi coutumière ainsi qu'au recours à la Grève Générale de la part des Gilets Jaunes et de celles et ceux qui sont médiatisés, vous ne pouvez certainement pas condamner Eric Drouet pour incitation à la violence et à la haine envers les forces de l'ordre et du pouvoir.

Nous, Gilets Jaunes, restons dans l'immense majorité des femmes et des hommes non-violents qui voulons réussir une révolution sociétale non-violente. La violence ne vient pas de nous mais de l'ordre établi qui se refuse à tenir compte du déficit démocratique gigantesque qui existe aujourd'hui, après 40 ans de culture néolibérale, dans nos démocraties dites modernes par la faute d'un pouvoir économique et financier prédateur et carnassier qui corrompt la politique, la justice, et opprime l'expression d'un peuple marginalisé et quasi exclu des décisions politiques et salariales qui le concerne en le condamnant à vivre de façon trop pauvre et indigne en rapport aux bénéfices astronomiques de l'économie réelle et virtuelle menant donc à l'accumulation éhontée des richesses produites par le peuple en faveur exclusive de cette "élite" qui échappe de plus en plus à la loi coutumière de l'égalité et s'arroge le droit de vivre au-dessus du peuple comme élite dominatrice et exigeant de ce même peuple qu'il soit soumis aux normes actuelles de la finance et de l'économie tout en le contraignant à des minima sociaux et un pouvoir d'achat de plus en plus bas et intolérables.

Relisez Le Figaro, Monsieur Castaner. Monsieur Drouet, sur ce coup, appelle et exerce son droit en faveur d'une insurrection non-violente du peuple Gilet Jaune.

 

 

Les commentaires sont fermés.