31/01/2019

De la responsabilité de l'artiste en période révolutionnaire

Chez les Gilets Jaunes ça discute énormément des artistes pour connaître les raisons qui empêchent la grande majorité des stars de donner leur avis, voir leur appui, à la cause Gilet Jaune.

Il est évident qu'une personne qui marche dans le système et gravit les échelons de la gloire aura de la peine à se situer par rapport à un mouvement révolutionnaire qui demande une remise à plat de la pyramide sociale et un réel partage de la richesse créée qui s'accumule aujourd'hui dans les mains des privilégiés protégés et mis en valeur par le système.

Pourtant un artiste qui fait "peuple" c'est-à-dire qui s'intéresse au fonctionnement de la société et des gens, un artiste qui est aimé voir adulé par ce même peuple, un artiste qui gagne sa vie grâce à sa popularité et les sous de ce même peuple, devrait logiquement vouloir que le peuple souffre moins, soit mieux respecté dans sa dignité et son droit à vivre de façon décente. C'est donc tout le paradoxe.

J'ai trouvé quelques passages intéressants dans un article consacré à l'artiste romantique. C'est ici: https://www.persee.fr/doc/roman_0048-8593_1986_num_16_54_...

Ce passage, par exemple (merci à l'auteur de m'accorder le droit de reproduire): 

"Sebastien Mercier comme Madame de Staël, dans De la Littérature, pourraient à cet égard témoignés de la belle continuité de la pensée philosophique. Unanimes à condamner l'esprit de luxe et de sensualité qui constituent à leurs yeux comme la philosophie implicite des beaux-arts, ils sont aussi unanimes à condamner l'artiste pour sa dépendance économique à l'égard du grand seigneur, seul en mesure à acheter son oeuvre, ainsi que pour son absence de liberté politique,qui le rend objectivement le suppôt des puissants."

Et plus loin, à propos de l'artiste romantique:

"(...) Soyez le prêtre, soyez l'artiste du forum, murmure celui-ci. Soyez le roi, ou plutôt l'empereur, et tant pis si c'est Néron, dit cet autre. Soyez plutôt artiste-dandy, lion à canne et à gants jaunes (quelle surprise! ndlr), entiché de luxe des appartements, réponds celui-ci. Soyez vibrante présence aux musiques du monde, sensibilité maladive et exacerbée, ajoute un quatrième, tandis qu'un cinquième ne jure que par les facéties ironiques de l'atelier.

Désormais, contre le bourgeois détesté, le mythe de l'artiste, fort de toutes ses variantes, va braquer une quintuple machine de guerre. A l'insensibilité du coffre-fort de l'homme bancaire, l'artiste oppose sa fragilité de sensibilité maladive (la fièvre jaune! ndlr); à la prudence prudhommesque du rentier, son énergie de créateur aventureux; à l'individualisme égoïste du marchand, sa générosité de chargé d'âmes; aux platitudes du calicot et aux mufleries de l'épicier, ses attitudes de dandy; enfin à l'esprit de sérieux du doctrinaire, il réponds par les impertinences drolatiques du rapin."

Il faut redonner à l'artiste romantique ses lettres de noblesse, amies et amis Gilets Jaunes. Ce sont ces femmes-là, ces hommes-là, qui sont les artistes les plus aptes à vous défendre et à vous accompagner dans la révolution.

L'amour, cette putain,

l'amour s'est fait la malle

avec un beau mâle.

L'amour me fait mal

mais l'amour est le Bien.

L'amour me fracasse

le coeur et j'ai mon âme

aux idées noires,

l'âme à notre révolution,

parce que renverser la table

à chaque fois que la société

est trop infidèle,

est trop salope,

est trop dégueu,

à chaque fois que la société

crache son torrent de boue

de plus en plus énorme

qu'il s'est transformé en rivières

puis en fleuves

et enfin en océans d'immondices,

il faut réinventer le romantisme

et faire la révolution.

 

Jaune, mon Gilet Jaune.

Jaune le lierre en hiver

qui rejoint la rivière

pour rejoindre

le bleu du ciel et de l'océan.

20190130_170503.jpg

 

20190130_170525.jpg

 

20190130_170801.jpg

 

20190130_170919.jpg

 

  

Ultra Gauche Isere, misère de la lutte

Le for intérieur d'une femme, d'un homme anarchiste n'est pas d'incendier des locaux journalistiques mais bien dd'incendier le coeur populaire pour réussir la révolution des esprits.