01/02/2019

Jojo avec un gilet jaune

Emmanuel Macron n'a toujours rien compris! Dur de comprendre qu'un président ça peut-être aussi niais qu'une blonde (pardon pour ma blonde que j'aime et que je respecte).

Ce Président a vraiment un problème et je crois qu'il aime se scarifier. Serait-il un punk de luxe? Serait-il même en train de comprendre que sa présidence c'est No Futur? Serait-il un gothique qui sniffe de la coke narcissique en se prenant pour Satan?

Un gilet jaune ne veut pas prendre la place d'un Ministre sur un plateau BFM. Pour les non-initiés, le plateau BFM n'est pas la chaîne TV honnie des Gilets Jaunes mais l'abréviation de Brigitte Fuck Me, enfin c'est pour rire, Emmanuel. Tu me feras pas un procès d'intention pour si peu. Je ne suis pas ministre, je suis rien et ma parole n'est pas diffusée comme la tienne alors ça passera comme d'habitude sous le manteau comme au temps des monarques où la pensée libre circulait en toute clandestinité, confinée à un silence de plomb par les élites qu'on appelait alors les nobles.

C'est pas que les romantiques sont à la mode. C'est plutôt qu'ils paient grave leurs audaces de se prendre soudain pour le roi et non plus le bouffon, l'empereur et non plus l'esclave, et même Néron à la place de Néron (pour celles et ceux qui ne suivent pas tout, lire mon billet précédent). Jojo président, Jojo prince du peuple, Jojo jamais élu et moins que rien, plus popu que Jupiter? Rhooooo. Emmanuel le Narcissique a oublié que c'est Jojo qui l'a élu et que sans son petit bulletin de vote, Emmanuel le Narcissique ne serait pas Président mais encore le banquier qu'il aurait du rester sagement à sa place.

Parce que Président, il ne le fait pas et il ne le fera jamais. Emmanuel, tu as brisé ton plafond de verre grâce à un artifice qui s'appelle la manipulation mentale des foules. Tu n'es pas un président naturellement élu pour son charisme naturel et sa lutte en faveur d'une France démocratique et révolutionnaire. Tu es juste le Jojo des financiers qui t'ont catapulté tout là-haut sur ton trône pourri pour que tu fasses leur politique d'acier et d'airain. Mais le peuple, il fait peut-être des fautes d'orthographe, il dit peut-être des grosses conneries parce qu'il n'a pas fait l'ENA, il est peut-être parfois ultra-gauche ou ultra-droite ou ultra-con, mais il n'est pas l'émanation artificielle d'un cénacle obscur qui cherche à dominer le peuple et à le soumettre à ses lois dictatoriales.

Le peuple est ta hantise, Emmanuel. Le peuple te fait peur parce que tu n'es pas à la hauteur de ses attentes, de ses espoirs, de son désir de retrouver de la dignité, de l'égalité, de la liberté, de la fraternité dans ce monde hyper égoïste, hyper faux et hypocrite, hyper dégueu et factice.

Voilà pourquoi tu vas perdre ta couronne, Emmanuel. Ton Jojo avec un gilet jaune te revient dans la figure comme un boomerang.

 

Les commentaires sont fermés.