03/02/2019

Gilets Jaunes: le samedi aux hommes, le dimanche aux femmes?

Les Fa et les Anti-Fa s'affrontent désormais dans les manifs du samedi pour chercher à prendre l'ascendance sur le mouvement social.

Cela pourrait signifier l'arrêt de mort des manifestations par découragement et déception globale et la fin d'un mouvement formidable pour la reconnaissance des populations oubliées par les élites, gens des campagnes et des villes qui souffrent, travaillent, subissent, vivent et meurent dans l'indifférence générale des bobos et de ceux qui gouvernent nos sociétés modernes.

Il n'est pas question que les extrêmes prennent en otage les Gilets Jaunes. Monsieur et Madame tout-le-monde qui manifestent en gilet jaune veulent vivre mieux avec leur famille et être fiers-ères- de leur combat pour une vie meilleure. Ils et elles ont le coeur à la révolution contre les moeurs néo-libérales démantelant et désincarnant les acquis sociaux; elles et ils ont toujours l'esprit au travail, à la responsabilité de transformer un pays, une Europe aussi, qui s'est vendu-e et donné-e aux très riches, à cette pensée ultra-libérale qui promettait plus de liberté, plus de richesse collective grâce au fameux ruissellement quasi miraculeux qui devait tomber de la bourse des riches vers les moins riches et qui, en réalité, ne rapporte de richesse supérieure qu'à une élite formée profitant de tous les avantages pour elle et renvoyant tous les vices cachés de cette idéologie néfaste dans les oubliettes d'une population délaissée, méprisée, maltraitée, abandonnée qui refuse désormais de disparaître des radars médiatiques en silence.

Pourtant, si les Gilets Jaunes veulent survivre et faire prospérer leurs aspirations à un monde plus juste, ils doivent vraiment mettre de côté leurs différents et leurs différences. A l'extrême-droite comme à l'extrême-gauche, des femmes et des hommes vivent dans l'idéologie et ont tendance à oublier l'être humain qui descend dans la rue, le, la Gilet Jaune dans toute son humanité et son rayonnement. Cela est totalement improductif et destructeur. La différence des idées ne doit pas tuer le Gilet Jaune. Elle doit au contraire le renforcer dans ce combat révolutionnaire pour justement réduire l'écart de pensée qui a poussé celui-ci plutôt vers des idées d'extrême-gauche et celle-la plutôt vers l'extrême-droite.

D'autre part, il est dommage que les femmes doivent attendre le dimanche pour se faire entendre dans des manifs moins agressives et pacifiques alors que celles du samedi virent à la violence et que les hommes se mettent en avant le samedi dans des postures primitives qui virent à l'émeute et aux affrontements avec les CRS dirigés par un gouvernement irresponsable aux abois.

Ci-dessous une vidéo de RT qui donne la parole à deux femmes Gilet Jaune. Elles le méritent bien.

 

Прут

Quand ça pue trop la manip;

quand ils essayent de faire passer

un sale type

pour un bon type,

ou l'inverse,

et que tu veux rester libre,

prends une bonne cuite à Saint-Pet

pour oublier la méchanceté

et la cruauté des hommes.

 

Si j'ai enfilé un gilet jaune

c'est sûrement pas

pour me faire arnaquer

par une nouvelle arnaque.

Si j'ai enfilé un gilet jaune

c'est pour défendre le pauvre,

le faible, le petit blanc, l'immigré,

le désavantagé, le noyé,

qui trime et trinque à l'atelier

dans un boulot de merde

qui profite aux grosses fortunes

ou désespère de trouver

sa place et sa famille

quelque part sur cette Terre

pour être considéré et accepté.

Ce n'est sûrement pas pour élire

de nouveaux gourous,

de nouveaux maîtres,

de nouveaux voyous

qui dirigeront la planète

après avoir entraîné des braves gens

au sacrifice de leurs vies,

au sacrifice de leurs corps mutilés.

 

C'est un avertissement,

juste un avertissement

à celles et ceux qui se montent déjà

le bourrichon et qui se prennent

déjà pour les top caïds.

J'm'appelle pas Gustave

et j'fais pas du Flaubert

en t'écrivant cela.

J'aimerais juste que notre société

elle change en bien

plutôt qu'en pire.

J'aimerais juste

qu'une révolution

mène à la victoire du peuple,

à la paix, à la vraie démocratie,

et non à la victoire

d'une nouvelle élite pourrie

et corrompue jusqu'à la moelle épinière.

 

Tu sais ce que j'aimerais.

Tu sais ce que la révolution jaune

attend de toi, ma soeur, mon frère,

ma famille.

Tu fais ce que tu veux

quand tu te pares d'un gilet jaune.

Tu es libre d'être une ordure

ou un brave type,

une bavure ou une élégance,

une rature ou un brave,

une raclure ou un Juste.

 

Alors amuse-toi bien maintenant

avec une pinte à Saint-Pet.

Et bois un coup avec moi

en regardant cette vidéo hilarante

qui nous va si bien.

https://www.courrierinternational.com/video/russie-se-pin...