12/02/2019

Tour du proprio

A chaque fois

que je regarde les infos

je me crois dans un film porno

un culte dédié à Satan et à Sade.

 

Eux ils te disent:

"Arrêtes de dire des bêtises.

Regarde la réalité en face.

La Bourse et les crises,

le chômage et les délocalisations,

la flexibilité du travail,

les heures sup non rémunérées,

la dette et la lutte des classes,

les milliardaires et les précaires,

les milliards et la dèche,

les crimes et les décapitations,

Boko Haram et Daech,

c'est fidèle au modèle social

et à la démocratie."

 

Mais moi je leur dis:

"Pourquoi les film porno

ne passent pas en boucle

sur les chaînes infos

et que vous prétendez

que votre élite respire érotique

et descend directement des dieux

via la vie démocratique,

Olympe et Beauté,

alors qu'elle vend nos charmes et vos armes,

crée des guerres, affame les pauvres,

divise les gens, provoque les haines,

donne tout le paradis

à 1% de la population

et offre l'enfer aux peuples,

nourris des stars mondialisés

qui ne sont que des êtres humains

nés dans nos pays

ayant oublié que même leur talent

ne mérite pas leurs super avantages,

orgie du luxe et de la vanité?

Alors démocratie, mon cul!

Alors démocratie, ma bite!

 

Viens faire le tour

du proprio.

Je n'ai que mon corps

à t'exposer et mon coeur

à t'offrir.

Si je bosse, c'est pour mieux

te donner une éducation,

une culture de la lutte,

un sens à ta vie,

et une instruction 

qui donne les armes

de te défendre

contre les spoliations,

les rapts, les viols,

les brutalités, les crimes,

les tentatives d'extorsion

de ton corps en perdition

entourées d'un joli emballage

marketing rose bonbon

salon de baise

qui annonce la couleur et le menu,

la pipe à 50 balles,

l'amour à 100 balles,

la totale à 200 balles,

pour 20 minutes

ou alors

1000 balles la nuit

pour plaisirs partagés

par consentement mutuel.

Alors pornocratie, mon cul!

Alors pornocratie, ma bite!

 

Je suis un Sioux

qui abat les frontières

de son tomahawk,

mon tipi où je dors,

mon lit où je baise,

mon pieu d'où j'écris

mes versets sataniques

qui me jettent hors médiatique

c'est ma seule vérité perso.

Pour le reste,

si je peux partager,

je partage.

Pour le reste,

la propriété c'est le début des guerres,

des races, du racisme,

des communautarisme,

des jalousies, des déséquilibres,

des rages, des injustices, et des haines.

Le début des rapports de force.

Le début et la fin de la Révolution

en Gilets Jaunes.

Pour le reste,

si je peux te donner,

je te donne mon corps

et mon blé sous le soleil,

la pluie, les nuages, la ville,

la forêt, les prairies, les campagnes,

la lune, les étoiles,

la mer, les montagnes,

notre univers.

 

Et si ma tune t'aide

pour te soigner d'une maladie,

et si ma tune t'aide

à imaginer un avenir meilleur,

alors oui,

ma tune elle sert à la beauté du geste,

elle n'est pas source de rapports de force,

pas source de domination et de soumission,

pas source de guerre et de violence,

mais liberté de jouir en paix,

mais liberté d'aimer en paix,

mais liberté de créer une société

ou chacun et chacune

prend sa place

dans la communauté humaine

solidaire, solaire, interstellaire,

sans jugement,

sans dénonciation,

sans rejet,

tu es le bienvenu,

tu es la bienvenue,

dans ma réalité.

 

Et tant pis

si tu préfères leur réalité.

Je ne te juge pas.

Tu es libre de tes choix.

 

Les commentaires sont fermés.