19/02/2019

Comment dit-on moche en Lagerfeld?

C'est moche la vie

quand tu as envie de mourir

parce que personne

ne cherche à comprendre

ton sentiment d'abandon,

tes soucis, tes problèmes.

 

Oh Oh Oh Karl

que faut-il dire à ce monde

qui se pense au-dessus

du commun des mortels

quand le luxe 

se fout du peuple,

quand la luxure, cette frivolité

du bien portant et du bien pensant,

ne prend plus le temps

de jeter un oeil dans la rue

pour aller à la rencontre

des gens à l'abandon?

 

Oh oh oh Karl!

J'ai fait un rêve

sur un rond-point.

C'est jaune, c'est moche,

ça ne vaut rien

aux yeux des aryens

et du président

mais il est capable

de sauver l'Humanité

à travers les yeux

de la révolution.

C'est un-e Gilet Jaune

qui se bat

pour l'avenir de ses enfants.

 

Adieu Monsieur Le Génie.

Vous avez vécu

dans le cocon de la richesse.

Vous êtes reparti

comme un papillon de tendresse.

 

Adieu et Merci.

 

"Jeanny"

Jeanny, allez, 
lève-toi, s'il te plait, tu deviens mouillé 
Déjà en retard, viens, il faut sortir d'ici, 
sortir du bois, tu ne comprends pas? 
Où est ta chaussure, tu l'as perdue, 
Quand j'ai dû te montrer le chemin 
Qui a perdu? Vous 
Moi moi? Ou nous? 

Jeanny, quitter Livin « sur les rêves 
Jeanny, la vie est pas ce qu'il semble 
chercher une petite fille solitaire dans un monde froid, froid 
Il y a quelqu'un qui a besoin de vous 
Jeanny, quittez Livin » sur les rêves 
Jeanny, la vie est pas ce qu'il semble que 
vous êtes perdu dans la nuit, ne veut pas lutter et se battre, 
il y a quelqu'un qui a besoin de vous! Oh bébé. 

Il fait froid, nous devons nous en aller, allez
Ton rouge à lèvres est flou 
Tu l'as acheté et je l'ai vu 
Trop de rouge sur tes lèvres et tu as dit 
"Ne me touche pas" 
Mais tu as traversé, les yeux en disent plus que les mots 
Tu as besoin de moi, hein? 
Tout le monde sait que nous sommes ensemble depuis aujourd'hui, 
maintenant je les entends! Ils viennent, 
ils viennent 
vous chercher . Ils ne 
vous trouveront pas . Personne ne vous trouvera, vous êtes avec moi! 

Jeanny, quitter Livin « sur les rêves 
Jeanny, la vie est pas ce qu'il semble 
une telle petite fille seule dans un monde froid, froid 
Il y a quelqu'un qui a besoin de vous 
Jeanny, quittez Livin » sur les rêves 
Jeanny, la vie est pas ce qu'il semble
Vous êtes perdu dans la nuit, ne lutte veux et combattre 
Il y a quelqu'un, qui vous a besoin 

Newsflash: Ces derniers mois , le nombre de personnes disparues a augmenté de façon spectaculaire. 
La récente publication du département de police local rapporte un autre cas tragique. 
C'est une fille de dix-neuf ans qui a été vue pour la dernière fois il y a quinze jours. 
La police n'exclut pas la possibilité qu'il s'agisse d'un crime. 

Jeanny! ... 
Regarde maintenant il y a quelqu'un qui a besoin de vous taire 
Jeanny, quittez Livin « sur les rêves 
Jeanny! Jeanny! Jeanny! 
Vous êtes perdu dans la nuit, vous ne voulez pas vous battre et vous battre. 
Il y a maintenant quelqu'un qui a besoin de vous.

Jeanny, quitter Livin « sur les rêves 
Jeanny, la vie est pas ce qu'il semble 
une telle petite fille seule dans un monde froid, froid 
il y a quelqu'un qui a besoin de vous 
Jeanny, quittez livin » sur les rêves 
Jeanny, la vie est pas ce qu'il semble 
vous êtes perdu dans la nuit, ne veux pas la lutte et combattre 
il y a quelqu'un qui a besoin de vous 

Jeanny, quittez Livin « sur les rêves 
Jeanny, la vie est pas ce qu'il semble 
une telle petite fille seule dans un monde froid, froid 
il y a quelqu'un qui a besoin de vous 
Jeanny, cesser de vivre mes rêves 
Jeanny, on dirait que 
tu es perdu dans la nuit, ne veux pas te débattre et te battre, 
il y a quelqu'un qui a besoin de toi

Ce soir, ils défilent

 

Au nom du plus jamais ça

ils défilent tous et toutes,

belles consciences amidonnées

habillées d'une chemise blanche BHL.

 

Le crime indépassable,

le summum de l'horreur,

oui, les Juifs l'ont vécu

et nous n'avons pas

le droit d'oublier.

 

Et c'est justement au nom

de ce vécu

que je ne comprends plus

cette politique d'aujourd'hui,

ce captage des richesses

par les banques

et les grandes fortunes.

 

Si j'étais le descendant

d'un déporté,

je ne regarderais pas

avec admiration et vénération

les grandes fortunes

qui s'accumulent

aux mains de quelques-uns.

 

Je dirais.

"Stop mes amis juifs.

Le noyautage du pouvoir

par des élites juives

qui se mettent au-dessus des autres

ce n'est pas nous, notre Histoire.

Notre Histoire c'est Moïse le proscrit

et la résistance passive aux nazis"

"Stop à cette politique israélienne

de l'apartheid, du colonialisme,

et de la domination."

Je dirais.

"N'avons-nous donc rien appris

de la détestation et de la haine?

N'avons-nous donc rien compris

de l'humiliation et du mépris?"

"N'avons-nous donc rien subi

pour en arriver à cet horrible oubli,

à ce désir de créer

des pyramides d'argent,

ce système arrogant,

cette occupation permanente

des plateaux télé

et ce besoin de toujours manifester

en notre nom propre

et jamais au nom des autres?"

 

Oui, je me poserais

toutes ces questions

au moment où l'antisémitisme renaît

et que les haines sont de plus en plus

des murs que se construisent les gens

par excès de souffrance et de rejet.

 

Amis juifs,

vous voilà avertis du danger.

A vous d'en prendre conscience.

Jaunophobes et Jaunophiles

 

Nous pouvons toujours réinventer la roue et croire qu'il n'existe en ce monde que la lutte contre l'antisémitisme capable de réunir les bonnes consciences et les grands philosophes en France.

Je n'oublierai jamais ce que le nazisme a fait subir aux Juifs...mais aussi aux Tziganes, aux handicapés, aux artistes "dégénérés", aux résistants, aux villageois massacrés en représailles des actes résistants, aux femmes violées, aux maris assassinés, aux filles des bordels couchant avec leur pire ennemi.

Non. Je n'oublierai jamais tous les témoignages des rescapés des camps de concentration. Hitler, plus jamais ça, c'est ancré à vie dans ma mémoire vive.

Mais...que vois-je? Qu'entends-je? aujourd'hui en France? Un grand philosophe qui appelle l'armée à massacrer le peuple en gilets jaunes. Un président qui fait la sourde oreille aux revendications légitimes et approuve, sans broncher le moins du monde, les violences policières contre son propre peuple. 

Les Juifs d'aujourd'hui ce sont les exclus, les esclaves au travail survivant au smic, les retraités maltraités, les jeunes au chômages, les réfugiés servant de coke en stock ou de diversion aux politiciens, les gens de peu les gens de rien qui déambulent dans les gares à côté des gens très importants, les VIP des médias et des milieux économiques, les villages oubliés, les campagnes dévastés par les multinationales de la chimie et de l'agro-alimentaire, les maisons mitées et abandonnées aux aléas de la nature, les écoles fermées, les familles isolées partant sur les routes en exil, les femmes mariées qui se prostituent en cachette, et les gamines qui font la course au cachet et qui offrent leurs corps à de vieux cochons candidats présidents...de la France alors que ces beaux messieurs du FMI pourraient être les proxénètes et seigneurs de maisons closes.

Les fleurs sont fanées, les coeurs sont fêlés, les âmes sont damnées, et la télé vend sa merde en ramenant toujours le passé comme cause absolue à défendre.

Putain les gens!

C'est aujourd'hui

la JAUNOPHOBIE!

C'est aujourd'hui

que les pauvres se révoltent

contre un système

qui les assomme.

C'est aujourd'hui

que nos filles vont au couvent

pratiquer des pipes et des sodomies

au petit-déjeuner

à ces messieurs

trop bien habillés

pour être honnêtes.

C'est aujourd'hui

que les familles sont décimées,

que les mères célibataires

sont au bord de la crise de nerf,

que les maris rejetés

se retrouvent cocus

mais plus encore

en banqueroute morale et financière,

éjectés des banques

et de la vie sociale,

solitaires dans la foule,

poursuivis comme des bandits

afin qu'ils assument

leur dette lancinante

et participent au bénéfice

des actionnaires et des patrons

après avoir assumé

durant 15 ou 20 ans

les pensions alimentaires

de leurs enfants.

 

Putain les gens!

C'est aujourd'hui

la JAUNOPHOBIE

contre les perdants,

les gens qui ne sont rien,

les gens qui sortent

dans la street

pour demander démission

au président jaunophobe

qui a fait allégeance

aux pouvoirs occultes du fric,

dans la street

où les street médic

doivent les sauver

contre un tir de flash-ball

ou une grenade explosée.

 

Alors, les bonnes consciences

et les grands philosophes,,

please un peu de décence.

 

Il faut manifester tous ensemble

contre la Jaunophobie

afin que la Jaunophilie

prenne toute sa place

sur la Terre,

que les damnés deviennent

des citoyens à part entière

respectés et reconnus

et non des rien qui errent

de galère en galère

comme les Juifs furent reconnus

autrefois,

après la grande catastrophe,

partout sur la Terre

afin d'éteindre les forces sataniques

du nazisme.

 

Je suis le premier des antisémites

car je porte l'étoile jaune des Gilets Jaunes

depuis si longtemps.

 

Manu, comprends-tu?

 

 

Vendre les vaches à lait, payer comme des cochons

 

Les aéroports de Paris risquent de devenir la propriété exclusive de sociétés anonymes...appartenant à des personnes fortunées.

Quand le monde entier appartiendra à des mains privées, il n'y aura plus d'Etat mais que des politiciens laquais des grandes fortunes pour diriger la police et l'armée contre les peuples révoltés...par leurs conditions de travail esclavagiste et leur misère chronique.

Le rêve abouti du Laisser Faire City des néolibéraux débuté avec cette chère Dame de Fer et Reagan dans les années 80...des ultra-libéraux (donc des extrémistes du capital) qui en plus ne se cachent même pas, dans leur arrogance suprême et extrême, d'avoir remporté la victoire absolue et sans retour...et ils osent encore appeler cela "la démocratie"! Mais où se cachent donc les terroristes en col blanc qui dirigent les armées et les polices financées par le peuple?

Quel plaisir de retrouver des Pinochet triomphant partout sur la Terre et des Allende dans le décor posthume de nos démocraties.

J'ai débuté ma carrière de rebelle dans une cuisine et continué mon expérience marginale dans les boxon et le slip de souris extraordinaires qui n'avaient plus connu l'amour autrement que par l'argent. Poursuivi ma course vers la révolution et fini ma vie en poète maudit...

Gilets Jaunes, ne lâchez rien! Demain, il sera trop tard pour sauver la démocratie et la liberté. Libérons le pays des dinosaures! Sans eux, on respirera nettement mieux. Personne n'a vraiment besoin de personnes qui fuient l'impôt et profitent de tous les avantages d'exploitants du système. La démocratie est encore capable de faire plier la dictature de quelques uns au bénéfice du plus grand nombre. Les aéroports sont des ZAD, zone à défendre par le peuple au même titre que la SNCF et La Poste ou les Hôpitaux et la monnaie républicaine. Le rêve européen n'existe pas si les peuples ne sont pas les représentants légitimes de l'Europe.

https://www.deplacementspros.com/Troubles-chez-Aeroports-...

https://www.mediapart.fr/journal/france/180219/aeroports-...

 

Nous allons tout refaire

 

Quand les murs

de la maison commune

sont devenus si usés et si laids;

que seules les images porno

et les insultes recouvrent les murs;

que seule la haine a su kidnapper

tous les mots, toutes les énergies

et que l'amour n'est plus magie,

n'es plus rien d'autre

que deux barbares nus

sur canapé-lit forniquant

dans la rythmique, 

qu'une triste illusion perdue

piégeant le gogo consommateur

pendu à ses textos conceptuels

chassant ses proies matérielles

pour leur planter ses vilains crocs

d'escroc dans le bas ventre

de ces filles dociles, futiles,

et bien trop faciles,

ces filles défenestrées

de leur goût romantique

captant l'argent

comme de pâles poupées robotiques

sans question existentielle,

sans goût de la philosophie,

sans attrait pour la poésie,

accroc aux plaisirs superficiels

totalement déconnectées

de leurs sentiments réelles,

creuses dans leur profondeur,

creuses dans leurs coeurs gelés

gouffre de glace et d'arrogance,

d'ultra-puissance et d'impotence

égaux à ces hommes se comportant

en gibier de potence

mais qui se prennent pour des rois,

des empereurs, des dieux,

maîtres des lieux,

maîtres du temps,

maîtres des esprits et des corps.

 

Ils ne comprennent toujours pas,

les maîtres pervers

et leur grand Jupiter.

Mais nous allons tout refaire

ce qu'ils ont défait

dans le seul but de mieux dominer

et soumettre les peuples

à leur loi d'airain.

Ils ne comprennent toujours pas

les maîtres pervers

et leur grand Jupiter.

Mais nous allons tout reconstruire

ce qu'ils ont détruit

avec leur produits dérivés

et leur système d'initiés,

leur charabia économique

et leurs écrans de fumée.

 

Nous allons leur réapprendre:

les liens humains,

les liens amoureux,

les liens d'amitié,

les liens intergénérationnels.

les liens avec la nature,

la Terre, le ciel, et les étoiles.

 

C'est un programme très ambitieux

mais d'une ambition romantique

qui ne s'arrête pas

à la mécanique pornographique

des corps et des esprits endormis.

Notre mécanique

est de cette mécanique quantique

qui fout le bordel

et allume les feux de joie

aux corps enchaînés,

aux esprits zombifiés,

et notre poétique cantique

se dirige vers la lumière

comme les plantes et les arbres

ont besoin de photosynthèse

pour restituer de l'oxygène

à ce monde étouffé

par tous ces gaz carboniques

carbonisant les peuples

sous des tonnes de com

au goût de merde raffinée

et de tromperie parfumée.

 

Je ne suis pas né dans les pommes,

ni dans les choux ni dans la com.

Je suis né pour parler et aimer

sans filtre et sans armure,

pour écrire des choses passionnées

qui affolent et scandalisent

le bourgeois hypocrite

taisant des vérités compromettantes

et pas trop reluisantes à entendre

et qui se drape dans une pudeur

aux odeurs pestilentielles,

son droit au silence et au secret,

et sa gêne apparente

quand la crudité de son monde

lui est jeté au visage

comme les yeux d'une fille

jette sa foudre et sa mitraille

à son amour quand il l'a bafouée,

trompée, méprisée, humiliée. 

 

Chaque jour et chaque nuit

deviennent une nouvelle page blanche.

Je repars de rien.

Mon hardware retient tout.

Mon software ne se rappelle de rien.

Et je recommence

à écouter la chanson

jusqu'à ce que la semence germe

dans ton coeur à l'unisson.

Jusqu'à ce que le blé mûrit

et remplit ton coeur de frissons.

Jusqu'à la mort,

ultime souffle de vie

pour que ton coeur vive

d'amour et de beauté,

d'amitié et de bonheur,

de liens retrouvés

et de joie partagée

au bout de notre horizon commun.