21/02/2019

De la responsabilité historique des Juifs de France

Le climat malsain qui règne en France envers la communauté juive ne tombe pas de nulle part.

Il est trop facile de rejeter la faute sur des agitateurs et des acteurs qu'on instrumentalise comme étant ceux qui provoquent les paroles et les actions antisémites (tantôt c'est l'extrême-gauche, tantôt c'est l'extrême-droite, tantôt c'est l'islamisme, et maintenant, bouquet final, les Gilets Jaunes qui réuniraient toutes les mouvances à la fois pour s'attaquer aux Juifs. Les Gilets Jaunes ont bon dos. A la fois altermondialistes, communistes, trotskyste-léninistes, anarchistes, anticapitalistes, islamistes, terroristes et aussi nationalistes, fascistes, souverainistes, anti-européens, antisémites!

Pauvres retraité-e-s qui portent leur gilet jaune juste pour crier leur détresse de vivre avec rien. Pauvres travailleurs et travailleuses qui demandent juste un peu plus de justice sociale et des salaires décents pour vivre une existence plus ensoleillée et moins crasseuse qui mène à terme aux impasses de la dépression nerveuse, de la dépendance à l'alcool voir aux drogues, au burn-out qui pousse au suicide, à la disparition puisque non, décidément non, cette vie n'est plus une vie. Pauvres chômeurs et chômeuses dont plus personne ne veut. Et pauvres SDF qui, au bout de la chaîne de la misère sociale, se retrouvent dans la rue à attendre Godot ou plus personne pour les sauver de l'extrême-détresse dans laquelle ils et elles sont tombé-e-s.

Derrière les actes antisémites se cachent toute la supériorité et l'arrogance des puissances financières, le noyautage des élites par ceux qui ont fait l'ENA, les réseaux de ces gens surpuissants qui occupent des postes économiques, politiques, et médiatiques qui ont effectivement bien souvent des origines juives. Ce n'est pas forcément un hasard si les Juifs réussissent mieux que les autres dans le monde du business. Ils y sont habitués depuis des siècles et, avant la révolution française, on ne leur accordait d'ailleurs que "ça" soit les professions marchandes sans qu'on les prenne en considération pour autre chose que leur sens commercial des affaires.

Avec la révolution, ils ont acquis la nationalité et la citoyenneté française. Avec le néolibéralisme, on leur a ouvert une voie royale vers la toute-puissance économique, politique, et par conséquent médiatique. Le Juif n'est plus considéré par le peuple comme le méprisé et l'exclu. Il est regardé par ce même peuple comme le dominant, le dirigeant, et le méprisant. Et c'est bien là que la gorgone de l'antisémitisme renaît mieux que jamais. Le néolibéralisme est un monstre a plusieurs visages. Il se croit l'idéologie absolue, le système ultime de la réussite capitaliste. Face à lui, le peuple qui a compris ce qu'on était en train de faire de lui: des esclaves interchangeables que l'on manipule de toutes les façons possibles afin qu'ils restent dociles et acceptent toutes les contraintes, toutes les humiliations, toutes les accusations. Les Gilets Jaunes comprennent maintenant à quel point il est mal de se révolter en récoltant toutes les accusations possibles et imaginables de la part des tenants du pouvoir. 

Les Juifs, pour une partie d'entre eux sans doute, ont compris le danger d'un retour aux persécutions. Comme ils sont, pour une partie d'entre eux, dans les arcanes du pouvoir ils sont, par conséquent, capables d'influence dans un sens ou dans un autre. S'ils restent les soutiens et les porte-paroles inconditionnels de l'ultra-libéralisme et de tous ses excès, ils risquent de subir encore longtemps des actes antisémites et des crimes horribles. Quand un peuple se soulève il a besoin de boucs émissaires. Et les Juifs ont toujours été des boucs émissaires à travers les siècles. Parce que trop riches, parce que trop bien éduqués, parce que trop bien cultivés, parce que trop parfaits finalement.

Montrer sa supériorité intellectuelle aux autres avec une extrême arrogance, voir une inhumanité et une condescendance à vomir, prendre plaisir à humilier le peuple (les gens qui décidément ne sont rien) n'est jamais gage d'amour et de paix mais bien au contraire une telle attitude attise toutes les résistances, toutes les révoltes, toutes les haines, et finalement mène dans l'ornière absolue et la guerre, la boucherie, l'horreur finale.

Et sous Macron, nous avons tout ça. Allons-nous aboutir à la guerre? Rien n'est impossible. Mais si les Juifs qui ont de l'influence réalisent vraiment le danger extrême de pousser la France à la guerre civile, ils devraient être capables de penser le monde différemment et de suivre d'autres leaders qui ont fait un bon diagnostic du cancer mortel actuel et qui ont peut-être quelques bonnes solutions pour guérir le malade de la peste brune. Il faut croire au miracle. En d'autres temps, Moïse et son peuple ont trouvé les solutions pour se défaire d'un pouvoir impérial égyptien trop sûr de lui et de sa toute-puissance pyramidale.

Les Juifs de France ont une responsabilité historique de répondre à l'appel au secours des Gilets Jaunes.

  

Les commentaires sont fermés.