24/02/2019

Qui ne possède rien a tout

 

As-tu déjà entendu parler

du mythe du bon sauvage,

de cette ruse de vieux Sioux,

de ce jeu de pistes du vieux Sioux

qui a regagné les prairies et la jungle

en quittant le monde civilisé?

 

Il me disait:

"Tu atteins le sommet des dieux,

la montagne de la connaissance,

le coeur de la bienfaisance,

quand tu t'es dépouillé

de ta cupidité et de tes possessions,

de tes obsessions matérialistes

et de tes désirs de puissance

sur les Autres.

Nul besoin de sacrifice

car cela ne sera que bénéfice.

Nul besoin de mauvais traitement

car tu te traiteras alors bien

et tu traiteras bien ton prochain

dans le respect

de tes soeurs et de tes frères humains. 

Nul besoin de haine, de jalousie,

de rapports de force,

de lutte d'influence et de pouvoir,

de territoire acquis,

de territoire perdue,

d'amours propriétaires

et de chantages délétères,

de domination et de soumission,

de tortures psychologiques

et de menaces physiques,

car ce que tu n'as plus

est mille fois plus bénéfique

que ce que tu as perdu,

ce que tu as décidé de quitter

n'est qu'une illusion d'appartenance

alors que ce que tu obtiens

de ton lent dépouillement

est à la fois une délivrance

et une élévation à l'éveil,

une vraie liberté spirituelle."

 

En cela, Rousseau avait raison.

En cela, il est nécessaire

et indispensable à notre siècle

bien plus que Voltaire,

bien plus que

tous les philosophes des Lumières.

Le compromis possible

en Civilisation pouvant être:

comme nul n'étant entièrement bon

ni entièrement mauvais de nature,

il est possible de s'éduquer

et d'éduquer nos enfants

à la citoyenneté responsable

dans le partage équitable

des biens communautaires,

des richesses acquises,

et en plaçant en gras

au fronton de nos constitutions:

 

"Qui ne possède plus rien obtiendra tout

et saura regarder la vie en bon sauvage"

 

La propriété privée

a corrompu l'être humain

faisant de lui un être commercial

en lutte permanente avec son humanité,

en guerre constante avec son coeur,

en cage invisible et mortelle dans son corps

devenu propriété de la loi marchande

et esclave d'un plus puissant que lui.

 

Toutes nos activités humaines actuelles

découlent de ce rapport de force

que nous nous sommes imposés

en quittant l'état de nature.

 

Le Virage

 

Tourne,

tourne encore dans la nuit,

suit la ligne jaune,

ne tente pas de dépasser

ni de surpasser,

suit la ligne jaune

que tu t'es tracé-e.

 

Alors ton virage

sera celui de ta liberté retrouvée.

Alors ton virage

sera celui du grand paquebot

de la vie communautaire

qui a su sauver le monde

de la perdition inéluctable

que tout le monde prédisait.

 

C'est comme cela

que dans la nuit,

tes rêves se forgent,

prennent formes

et rejoignent la réalité.

 

Demain vient si vite.

Nous devons nous y préparer.

Les commentaires sont fermés.