24/02/2019

Un jour, j'ai habité la maison de Rousseau

 

Je ne te l'ai jamais dit.

Un jour, j'ai habité la maison

où a vécu quelques temps

Jean-Jacques Rousseau.

 

C'était dans les vertes prairies

d'un petit coin de pays,

un petit village

avec un grand virage

juste à côté.

 

Il y avait un grand jardin

où planter nos légumes,

un potager et un verger,

des poêles en faïence

pour se tenir chaud

et réchauffer nos coeurs,

et une famille

pour habiter les lieux.

 

Il y avait un grenier

pour y déposer le bois,

notre petite garçonnière

avec ses peintures

et ses restes anciens

de fleurs séchées.

 

Et nous y faisions l'amour,

elle et moi,

elle et moi,

avec le fantôme de Jean-Jacques

qui avait herborisé en ces lieux

avec son ami docteur et botaniste.

 

La maison existe toujours.

Les volets sont fermés

depuis des années

et le grenier a été modernisé

en appartement cosy.

On dirait que personne

n'y habite depuis des années

puisque les volets

sont toujours fermés.

 

La maison a toujours

sa plaque commémorative.

Si tu passes un jour

dans les Franches-Montagnes,

arrête-toi à La Ferrière

sur la Place de la Gare.

tu trouveras la maison

et son inscription.

 

Ici Vécu Jean-Jacques Rousseau...

et bien plus tard,

votre blogueur y passa

deux ans de sa vie

à respirer sur les pas

du philosophe en fleur.

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.