02/03/2019

L'Appel Sixteen

 

Le meilleur moyen

de fuir le rêve

c'est de l'enfermer

dans notre réalité.

 

Le meilleur moyen

de fuir le désir

c'est de l'enfermer

dans notre réalité.

 

Et de rester

dans la sinistrose,

dans cette overdose

de bad news,

de sinistres ministres

qui administrent

répression et conflit

en réduisant nos rêves

en confettis illusoires.

 

C'est l'Appel Sixteen.

Ne reste pas dans ta chapelle.

Descend dans les ruelles.

Le divin se propage dans la rue.

Le divin c'est toi, c'est moi,

c'est vous, c'est nous tous

peuples humains

qui voulons d'une autre société,

qui exigeons le partage des ressources

et la fin de la propriété individuelle

sur la Terre comme au Ciel.

La planète est notre bien commun.

Le ciel est notre univers.

Nos biens de consommation

sont devenus

nos biens de destruction

à force de gaspiller,

à force de se goinfrer

et de s'enivrer

au shoot permanent

du pouvoir d'achat.

 

La planète Bleue

il n'y en aura jamais

qu'une seule connue

à ce jour

dans tout l'univers.

 

Et c'est la nôtre.

Un trésor, une oasis unique

au milieu de cette désolation

sans vie, sans amour,

ce désert de glace

et de feu qu'est notre Univers

fantastique mais sans vie,

sans amour possible,

sans liens fraternels,

sans liens avec tous les êtres vivants,

cette connexion privilégiée

que nous avons sur cette Terre,

un trésor d'inventivité

incommensurable,

inouï,

et nous n'avons pas le droit

de détruire tant de Beauté,

de Majesté, de Génie.

Sinon ce serait notre crime,

ultime, absolu.

 

Les egos sont notre fin du monde.

Les egos sont notre enfer.

Les egos sont nos égoûts

parce qu'ils agissent

au détriment de nos libertés,

parce qu'ils nous trompent

sur nos capacités de partage,

d'exigence morale,

de volonté de rester

juste un humain parmi les humains,

juste un humain fragile

ayant survécu des millions d'années,

nu, sans fourrure,

au milieu de la nature,

des océans, des forêts,

de la jungle,

un humain devenu responsable

de ses actes sur Terre.

 

Notre monde vante de façon démentielle l'ego

qu'au final nous partons tous aux égouts,

pris dans les entrailles du monstre,

dégoût de nous-mêmes,

dégoût des autres,

dégoût de la société,

et destruction fatale du monde.

 

Ce sont eux au pouvoir

qui sont nihilistes.

Ce sont eux au pouvoir

qui inventent les guerres,

les haines, les divisions.

Ce sont eux au pouvoir

qui ont donné ses ailes

au monstre ultralibéral

qui nous dévore

et nous, en votant pour lui,

qui avons acquiescé à ça,

à cette solution finale,

à notre propre fin de partie. 

 

Nous, nous les Terriens

qui se la jouons hyper compétition

et stars au sommet du monde.

Nous, nous les Terriens

qui adorons nos statues sportives,

nos idoles culturelles,

nos dieux humains

au sommet du pouvoir

au détriment du partage,

de l'amitié, de l'amour.

 

C'est l'Appel Sixteen

ce samedi.

Ce n'est pas notre rendez-vous

à la chapelle du Vatican.

C'est notre révolution dans la rue

et sur un volcan.

 

Le meilleur moyen

de fuir le rêve

c'est de l'enfermer

dans la réalité.

 

Le meilleur moyen

de fuir le désir

c'est de l'enfermer

dans la réalité.

 

Le meilleur moyen

de fuir la révolution

c'est de l'enfermer

dans cette réalité de No Futur

qu'ils nous imposent

de gré ou de force.

 

Les commentaires sont fermés.