05/03/2019

Petite allumeuse

 

L'amour est une façon

comme une autre

de se tromper soi-même.

 

Trompe l'ennemi,

trompe-le de toutes les manières.

Il n'a, en toutes matières,

aucune bonne manière

envers toi et ta façon d'aimer

la vie, les gens, l'amour.

 

Trompe l'ennemi

comme une petite allumeuse

flambe et crame les gogos

en se tirant avec le magot,

fais quelque chose de sale,

de très très sale,

sois cette petite salope

qui obtient par la ruse

la victoire et le respect

des tiens car des autres

n'attends jamais rien.

Joue ta petite pute

avec celles qui te méprisent,

avec ceux qui te martyrisent.

Il y a forcément méprise

si tu penses naïvement

qu'ils t'aimeront un jour

alors qu'ils ne pensent

et ne vivent

que pour leurs devises

et leurs surprises-parties.

 

Racisme de classe,

soumettre et dominer

la sous-classe,

la laisser dans la misère,

la sodomiser,

la rendre esclave,

et lui dire qu'elle n'est rien.

 

Ils protègent trop bien leurs biens,

leurs intérêts, leur système.

Point barre.

 

Tu peux attendre ta mort,

jamais ils ne t'ouvriront la porte.

Tu peux crever comme un bâtard,

tu peux te battre comme un loubard

sur tous les boulevards

de France et de Navarre;

tu peux même finir vieux tocard

évacué sur un brancard,

touché par le projectile d'un vicelard

à la solde de Macron

et finir au fond d'un corbillard,

tu n'auras jamais été qu'un anar

heureux d'aimer la rue et les bars,

et tu finiras haï

par ces prétendus malabars

qui raconteront n'importe quoi

sur toi, ta vie, et tes antécédents.

 

Tu ne seras jamais entendu.

Tu ne seras jamais reconnu.

Tu seras toujours un branquignol

doublé d'un pathétique guignol.

 

Alors dans ce théâtre Croquignol

joue ta petite pute marrante

et remporte le magot,

l'amour des tiens,

celles et ceux qui te ressemblent.

 

Ton ennemi sent la rose in love

mais il pue le cacatov.

 

Les commentaires sont fermés.