06/03/2019

Tombé haineux

 

Le Français ignore

le tombé haineux

dans son Petit Larousse.

 

Et pourtant.

Il en tombe des haines

sur les terres de France.

Il en tombe à mourir

dans les ruelles de France.

 

Et pourtant.

Tout le monde te dira

que Paris c'est la ville de l'amour,

de la légèreté, de la frivolité,

de l'amour d'une nuit

ou de l'amour d'une vie,

de la bonne bouffe,

des jouissances inoubliables

au bras d'une jolie blonde

ou d'une noiraude,

d'une rousse, d'une métisse,

d'une yeux bridés

ou d'une peau chocolat noir.

Et pourtant.

Tout le monde te dira

que la France c'est la patrie

des passions folles,

des révolutions par amour

pour la liberté, l'égalité, la fraternité,

des droits humains,

de la femme libérée,

mais on ne sait pas encore trop bien

si c'est des hommes ou des machos,

et des démocraties qui ouvrent

un nouvel espace de liberté

à la Terre entière.

 

Mais que fais-tu, malheureux,

de tomber dans la haine

pour donner le pouvoir au FN

comme ultime tentative

de sauver les milliards

des fascistes qui tiennent les rennes

du vrai pouvoir mondial,

cette élite qui te commande

et te dit de tirer sur la foule

et d'instaurer l'état d'urgence,

la dictature, et finalement l'armée

au sommet du pouvoir?

 

Alors dis-moi

pourquoi tu tombes en haine

toi le Président de la France?

Alors dis-moi

pourquoi ton coeur bat du tambour

pour les riches

et s'éteint, se dessèche, s'aigrit,

quand tu croises un Gilet Jaune

qui voudrait le bonheur

de la France et le sien

en retrouvant son sourire

de tous les jours

et le plaisir quotidien

de servir son pays, la France

plutôt qu'user de cette défiance,

de cette méfiance,

de cette désobéissance,

de cette absence,

de ce silence,

de cet abandon social

et enfin provoquer

cette révolution pacifique

qui tournera en révolution mortelle

comme ultime solution

à ton arrogance.

 

Je refuse de tomber en haine

parce que je suis amoureux.

Amoureux d'une femme,

amoureux des gens,

amoureux de la France.

Je refuse de tomber en haine

mais je fais la révolution

avec les Gilets Jaunes

parce que j'ai choisi

le camp du peuple

et pas celui de l'argent.

 

Emmanuel,

ta ritournelle de la faim

est un crime contre l'Humanité,

un crime contre la France,

un crime contre la citoyenne et le citoyen

qui a faim de justice,

d'amour de liberté,

de bonheur

et soif de reconnaissance.

 

Il ne te reste

que le choix de la démission

ou alors celui de satisfaire

les causes du peuple en révolution.

Le mois de Mars

c'est le mois de la Guerre totale

contre les trop riches

et les corrupteurs

mais avril sera le mois de Vénus

et le mois de la déesse Niké,

la déesse aux ailes de la Victoire

pour le peuple.

 

C'est ma vision 

parce que je la veux ainsi

et que je refuse la haine,

la violence, et la mort de cette France

que j'aime depuis mon enfance.

 

Les commentaires sont fermés.