21/03/2019

Gilets Jaunes sans ossature = risques accrus de violences

Comment porter des revendications et surtout obtenir des réponses si chacun et chacune continuent à manifester pour lui-même, elle-même, tout en se reconnaissant dans une forme de combat collectif?

Une partie des Gilets Jaunes refusent toujours, malgré la répression de plus en plus pesante, sanglante, et scandaleuse du Gouvernement, une délégation officielle, un ou plusieurs représentants qui vont soutenir la parole, répondre aux interventions du gouvernement les concernant, faire front face aux accusations de la part du gouvernement de dérives extrémistes violentes au sein des révolutionnaires jaunes, protéger de fait les Gilets Jaunes contre un carnage désormais rendu possible, par une présence renforcée de la police et désormais de l'armée, des gens portant le gilet jaune ou soutenant les actions de terrain par leur présence. 

Les gens refusent d'aller au casse-pipe les samedi et servir de chair à canon à Macron. Les gens veulent être considérés et regardés comme des citoyennes et des citoyens non comme des monstres qui fonceraient dans les rues pour tout fracasser et tuer. Les Black Blocs sont totalement minoritaires et seule la police est responsable de les empêcher d'être présents sur le terrain. Les Black Blocs prennent leur responsabilité en se cachant sous leurs cagoules et en faisant de très nombreux dégâts matériels. On peut les aimer ou les haïr. Mais nul n'est tenu de prendre la faute sur lui parce que des gens ont décidé de l'action violente. De plus les Black Blocs peuvent très bien être en partie infiltrés par des agents, des barbouzes, payés et à la solde du pouvoir participant à la casse pour décrédibiliser les Gilets Jaunes. On n'en sait strictement rien en réalité. Par le passé, les services secrets français nous ont déjà habitué à de drôles d'intervention... Et quand l'argent des milliardaires est en jeu, on peut bien s'imaginer une opération perverse sans forcément dire qu'on est adepte du complotisme.

Pour ma part, je suis certainement pour la nomination de délégués à la cause Gilet Jaune. François Boulo, et d'autres probablement, en serait un digne représentant.

Les Gilets Jaunes, rendez-vous compte que l'armée débarque contre vous tous et vous toutes en plus des forces de police. C'est extrêmement grave comme situation. Ils vous poussent soit à l'abandon de la partie soit à plus de violence désespérée et l'écrasement évident des Gilets Jaunes avec beaucoup de morts et de blessés. Par la violence, vous ne faites déjà et ne ferai jamais à l'avenir le poids pour renverser un gouvernement qui vous méprise et un peuple de France qui vous comprend de moins et moins et risque de se retourner contre vous par lassitude et fâcherie avec vous. Il est temps de grandir et d'accepter d'être représenté au plus haut niveau pour que votre parole porte dans le temps et pour toujours. C'est comme cela, et seulement comme cela, que l'on peut gagner cette révolution des consciences.

 

Si tu pouvais juste

 

Si tu pouvais juste

être un Juste parmi les Justes,

une femme,

un homme,

qui partage son savoir,

son intelligence, son coeur,

sans te mettre à exiger

des droits, des exigences,

ta petite dictature intime

pour service rendu

à la patrie ou à ta petite amie.

 

L'amour c'est donner

sans vouloir cent fois plus

en retour.

L'amour c'est partager

sans exiger l'appropriation

de l'autre, son corps,

son âme, son coeur.

 

L'amour c'est libre

et si cela te fait souffrir

de voir ton amour

dans les bras d'un-e autre,

prends-le sur toi,

prends l'infidélité comme la règle

et la fidélité comme l'exception,

cette extraordinaire liberté

de se donner tout à l'autre

par désir réciproque exclusif.

Moments d'exception

dans une existence d'être humain.

 

Mais qui est fidèle

en ce monde?

Une occasion est là

et hop tu sautes dessus.

Une opportunité est là

et hop tu sautes dessus.

Tu prends et tu jettes

sans vergogne.

Pour toi-même

c'est un jeu de séduction normal

et c'est ta liberté.

Mais pour l'autre, ton amour,

c'est une trahison

et ton rejet, ton dégoût, ton jugement dernier.

 

Tu zappes sur Internet

ou sur ton poste TV.

Un jour tu aimes,

le lendemain tu haïs.

Un jour tu prends,

demain tu jettes

parce qu'il t'a trahi

dans sa prise parole

ou ses relations sentimentales,

dans sa différence

et ses expérimentations

tout simplement.

 

Un point commun

c'est un point commun.

Et si un point n'est pas commun

ce n'est pas la fin du monde,

la fin de l'amour, la fin de l'amitié.

 

Les Champs brûlent.

La France se hait plutôt qu'elle s'aime.

La France sombre

et son Président refuse de s'en aller.

 

La Loi de l'Ego

domine tout

en ce monde.

Et cette Loi tragique

 est la Loi des Égouts,

de la Haine, de la Violence,

des Guerres.