31/03/2019

Si l'art romantique n'existait pas

Que vaut ta vie?

Dis.

Que vaut ta vie?

 

Les chasseurs de têtes

te diraient qu'elle ne vaut rien;

que tu ferais beau

pendu à un arbre,

gibier de potence,

bon à rien, manant,

genre Gilet Jaune que Macron

n'aime pas et dézingue.

 

Et si toi

tu te mettais aussi à chasser

leurs têtes trop bien faites

prêtes à tout

pour éviter leur défaite,

prêtes même à tuer

sans remord ni regret

comme dans un théâtre

de marionnettes

où l'horreur côtoie le grotesque

pour un spectacle grand-guignolesque,

un show médiatique,

un live où la mort s'invite en direct?

 

Oui toi?

Que fais-tu de ta vie?

Soumis à l'Ordre Injuste?

Soumis à l'opinion dominante?

Soumis et adorateur

du Veau d'Or?

 

Je n'ai qu'une seule vie.

Elle n'est pas réservée à ceux

qui m'ignorent et me méprisent.

Elle est pour celles et ceux

qui luttent pour un monde de justice,

de fraternité, d'égalité, de liberté,

et d'amour.

 

Ma vie, 

si j'en faisais

une poubelle à consommation

je la mépriserais à jamais.

Ma vie,

si j'en fais,

jour après jour,

nuit après nuit,

une élévation,

une sorte de sublimation

vers des sommets invisibles,

c'est pour l'aimer un peu

malgré sa relégation sociale

même si je dois en mourir

pour atteindre la cime

de mon idéal.

 

Charles Baudelaire

La mort des pauvres

 

C'est la Mort qui console, hélas ! et qui fait vivre ;
C'est le but de la vie, et c'est le seul espoir
Qui, comme un élixir, nous monte et nous enivre,
Et nous donne le coeur de marcher jusqu'au soir ;

A travers la tempête, et la neige, et le givre,
C'est la clarté vibrante à notre horizon noir ;
C'est l'auberge fameuse inscrite sur le livre,
Où l'on pourra manger, et dormir, et s'asseoir ;

C'est un Ange qui tient dans ses doigts magnétiques
Le sommeil et le don des rêves extatiques,
Et qui refait le lit des gens pauvres et nus ;

C'est la gloire des Dieux, c'est le grenier mystique,
C'est la bourse du pauvre et sa patrie antique,
C'est le portique ouvert sur les Cieux inconnus !

 

La seule manière de gagner de l'argent est de travailler d'une manière désintéressée, Mon coeur mis à nu, Charles Baudelaire.

 

 

Les commentaires sont fermés.