31/03/2019

Si l'art romantique n'existait pas

Que vaut ta vie?

Dis.

Que vaut ta vie?

 

Les chasseurs de têtes

te diraient qu'elle ne vaut rien;

que tu ferais beau

pendu à un arbre,

gibier de potence,

bon à rien, manant,

genre Gilet Jaune que Macron

n'aime pas et dézingue.

 

Et si toi

tu te mettais aussi à chasser

leurs têtes trop bien faites

prêtes à tout

pour éviter leur défaite,

prêtes même à tuer

sans remord ni regret

comme dans un théâtre

de marionnettes

où l'horreur côtoie le grotesque

pour un spectacle grand-guignolesque,

un show médiatique,

un live où la mort s'invite en direct?

 

Oui toi?

Que fais-tu de ta vie?

Soumis à l'Ordre Injuste?

Soumis à l'opinion dominante?

Soumis et adorateur

du Veau d'Or?

 

Je n'ai qu'une seule vie.

Elle n'est pas réservée à ceux

qui m'ignorent et me méprisent.

Elle est pour celles et ceux

qui luttent pour un monde de justice,

de fraternité, d'égalité, de liberté,

et d'amour.

 

Ma vie, 

si j'en faisais

une poubelle à consommation

je la mépriserais à jamais.

Ma vie,

si j'en fais,

jour après jour,

nuit après nuit,

une élévation,

une sorte de sublimation

vers des sommets invisibles,

c'est pour l'aimer un peu

malgré sa relégation sociale

même si je dois en mourir

pour atteindre la cime

de mon idéal.

 

Charles Baudelaire

La mort des pauvres

 

C'est la Mort qui console, hélas ! et qui fait vivre ;
C'est le but de la vie, et c'est le seul espoir
Qui, comme un élixir, nous monte et nous enivre,
Et nous donne le coeur de marcher jusqu'au soir ;

A travers la tempête, et la neige, et le givre,
C'est la clarté vibrante à notre horizon noir ;
C'est l'auberge fameuse inscrite sur le livre,
Où l'on pourra manger, et dormir, et s'asseoir ;

C'est un Ange qui tient dans ses doigts magnétiques
Le sommeil et le don des rêves extatiques,
Et qui refait le lit des gens pauvres et nus ;

C'est la gloire des Dieux, c'est le grenier mystique,
C'est la bourse du pauvre et sa patrie antique,
C'est le portique ouvert sur les Cieux inconnus !

 

La seule manière de gagner de l'argent est de travailler d'une manière désintéressée, Mon coeur mis à nu, Charles Baudelaire.

 

 

En rêve, un Sénat qui destitue Macron le 6 avril 2019

 

Un peu d'Histoire de France ne fait pas de mal en ces jours ou Macron prend le Maquis de la Libération pour des vessies ultra-libérales d'aujourd'hui.

Le Sénat n'a peut-être pas les mêmes armes et les mêmes moyens que le Sénat sous Napoléon-Bonaparte. Pourtant, en lisant l'acte de destitution du dit empereur, qui a pris effet le 6 avril 1814, on pourrait faire des comparaison frappantes avec le régime actuel du président Macron:

Décret du sénat conservateur 
portant que Napoléon Bonaparte est déchu du trône, 
et que le droit d'hérédité, établi dans sa famille, est aboli. 
3- 4 avril 1814.

    Le sénat conservateur ;

Considérant que, dans une monarchie constitutionnelle, le monarque n'existe qu'en vertu de la constitution ou du pacte social ; 
Que Napoléon Bonaparte, pendant quelque temps d'un gouvernement ferme et prudent, avait donné à la nation des sujets de compter pour l'avenir sur des actes de sagesse et de justice ; mais qu'ensuite il a déchiré le pacte qui l'unissait au peuple français, notamment en levant des impôts, en établissant des taxes autrement qu'en vertu de la loi, contre la teneur expresse du serment qu'il avait prêté à son avènement au trône, conformément à l'article 53 de l'acte des constitutions du 28 floréal, an 12. 
Qu'il a commis cet attentat aux droits du peuple, lors même qu'il venait d'ajourner, sans nécessité, le corps législatif. et de faire supprimer comme criminel un rapport de ce corps, auquel il contestait son titre et sa part à la représentation nationale ; 
Qu'il a entrepris une suite de guerres (guerre aux gilets jaunes aujourd'hui...ndlr) en violation de l'article 50 de l'acte des constitutions du 22 frimaire, an 8, qui veut que la déclaration de guerre soit proposée, discutée, décrétée et promulguée comme des lois ; 
Qu'il a inconstitutionnellement rendu plusieurs décrets portant peine de mort, nommément les deux décrets du 5 mars dernier, tendant à faire considérer comme nationale une guerre qui n'avait lieu que dans l'intérêt de son ambition démesurée ; 
Qu'il a violé les lois constitutionnelles, par ses décrets sur les prisons d'État ; 
Qu'il a anéanti la responsabilité des ministres, confondu les pouvoirs, et détruit l'indépendance des corps judiciaires ; 
Considérant que la liberté de la presse, établie et consacrée comme l'un des droits de la nation, a été constamment soumise à la censure arbitraire de sa police (les contre-médias à son pouvoir dont Médiapart, ndlr), et qu'en même temps il s'est toujours servi de la presse pour remplir la France et l'Europe de faits controuvés, de maximes fausses, de doctrines favorables au despotisme, et d'outrages contre les gouvernements étrangers (la Russie qui manipulerait les Gilets Jaunes, ndlr) ; 
Que des actes et rapports entendus pat le sénat ont subi des altérations dans la publication qui en a été faite ; 
Considérant qu'au lieu de régner dans la seule vue de l'intérêt, du bonheur et de la gloire du peuple français, aux termes de son serment, Napoléon a mis le comble aux malheurs de la patrie par son refus de traiter à des conditions que l'intérêt national obligeait d'accepter, et qui ne compromettaient pas l'honneur français ; 
Par l'abus qu'il a fait de tous les moyens qu'on lui a confiés en hommes et en argent ; 
Par l'abandon des blessés sans pansement, sans secours, sans subsistances (les Gilets Jaunes blessés et mutilés victimes en plus des mensonges du gouvernement Macron sans aucune compassion pour les blessés,ndlr) ; 
Par différentes mesures dont les suites étaient la ruine des villes, la dépopulation des campagnes la famine et les maladies contagieuses (la Jaunisse est une maladie contagieuse, ndlr) ; 
Considérant que, par toutes ces causes, le gouvernement impérial établi par le sénatus-consulte du 28 floréal, an 12, a cessé d'exister, et que le voeu manifeste de tous les Français appelle un ordre de choses dont le premier résultat soit le rétablissement de la paix générale, et qui soit aussi l'époque d'une réconciliation solennelle entre tous les États de la grande famille européenne ;

la suite est à lire ici:

http://mjp.univ-perp.fr/france/co1814pr.htm

Samedi 6 avril prochain sera le jour de l'Acte XXI des Gilets Jaunes. Puisse cette date devenir une journée cruciale dans la chute de ce pouvoir devenu despotique et sans avenir.

Sarkozy a dit ce jour que tout cela allait très mal finir. Il vaudrait mieux que cela finisse mal pour le Président que pour le peuple français. Macron a de l'avenir chez les banquiers et les traders après un détour par la justice française pour s'expliquer sur ses décisions et ses actes, pas à la Présidence d'une France qui a vraiment besoin d'une nouvelle République pour s'en sortir.

 

Il n'a pas 14 ans

C'est un jeune homme

que, si Victor Hugo

était en vie,

il en aurait décrit l'intelligence

et la sensibilité

comme un Gavroche

de notre temps

bien dans sa peau,

bien parmi les siens,

le peuple français.

 

Un jeune homme qui,

du haut de ses pas même 14 ans,

défie le système Macron,

le système des ultra-riches,

le système tueur d'humanité.

Il s'appelle Ritchie.

Il a une tête bien faite

et un corps sain.

Mais surtout il tient tête

à Macron

et il a compris

que le combat est dans la rue

avec les Gilets Jaunes.

 

Un coup de coeur magistral

pour ce garçon sans peur

qui se bat avec les Jaunes

au lieu de jouer

avec son smartphone

comme les autres gamins

de son âge.

 

On l'a déjà vu à la TV.

Il était hier à Bordeaux

dans la manif

et sur le live de Rémy

Brut et généreux,

cash et lumineux.

C'est un gamin lumière.

Et j'aime les gosses lumières

qui réfléchissent comme un soleil

au milieu des ténèbres.

 

Gavroche Ritchie,

Président d'honneur des Gilets Jaunes.

 

 

30/03/2019

Acte XX: un jeu de spécialistes

 

La France

terre de souffrance.

La France

terre de violence.

La France

terre de résistance.

La France

terre de jouissance.

 

Ne regarde pas l'amour

comme une terre lacérée

par ces voleurs de haut vol

et ces marchands d'illusion.

Regarde la Terre,

ta terre la France,

comme une terre rare,

une terre unique,

une terre non marchande,

une terre de beauté

à qui tu as donné ta voix,

à qui tu fais l'amour,

à qui tu as donné ton coeur,

une France pour laquelle tu te bats,

pour laquelle tu n'as d'yeux

que pour sa révolution permanente.

Liberté

Egalité

Fraternité.

 

Et ta terre à toi

c'est bien cette terre de France.

La France est ta terre d'amour

et les marchands sont prévenus.

La révolution est en marche

et rien ne l'arrêtera.

La France n'est plus à vendre

aux milliardaires.

La France n'est plus à vendre

aux incendiaires et aux Néron

qui l'ont abandonné aux vampires

de l'empire financier.

La France d'Hugo,

La France de Baudelaire,

la France de Rimbaud

s'est réveillée.

La jeune France

a ses poètes et ses poétesses

qui slament et dansent dans la rue.

 

Et garde à toi Maquereau

si tes flics et ton armée

massacrent les Gilets Jaunes.

Et garde à toi Maquereau

si tes flics et ton armée

descendent dans la rue

pour empêcher la révolution.

 

Tu ne peux empêcher

une parole libre,

une parole dont le temps est venue,

une parole qui se lève,

une parole qui se déchaîne

de l'esclavage et de l'exploitation.

 

Acte XX

un jeu de spécialistes.

 

29/03/2019

Mouton!

 

Il est grégaire et binaire,

produit de la bonne laine

si on le nourrit bien

et à l'abri du besoin.

Le mouton dessine un nuage

pour son petit prince au pouvoir,

nageant heureux dans le cloud,

il ne sort jamais des clous.

Le beau pasteur qui le dirige

à l'Eglise Evangélique du CAC40

l'aime pour sa totale docilité,

sa façon tranquille

de rester dans les clous

de sa prairie rose bonbon monumentale.

Dieu est devenu un algorithme.

Et chacun y va de son admiration.

 

Macron fait du jeu à saute-mouton

son fastueux festin

et sa Brigitte fragilisée adore

éprouvant une sorte de sagesse

bienveillante à hauteur de sa stature.

Macron fait du saute-mouton

et le Médef tout-puissant adore

éprouvant cette sorte de jouissance

à voir les jaunes matraqués

par sa police montée

avec l'approbation des moutons

qui s'activent à lire la presse officielle.

Macron fait du saute-mouton

et les cons adorent

à chaque fois qu'un résistant

se fait mutiler

tellement le feuilleton

s'inscrit dans la liste sado-maso

du pouvoir autoritaire.

 

Si j'ai bien compris

le raisonnement des moutons

c'est qu'il faut tout changer

aux élections démocratiques

sans jamais rien changer,

croire dur comme fer

aux fausses révolutions

aux smartphones 1 jusqu'à 10

et générations suivantes,

la 2G, 3G, 4G, 5G.

Pour moi, le G et le point

après le G suffira à couvrir

mon oeuvre criminalisée.

Le mouton ne dirige plus rien

même plus sa bagnole

guidé par ce maître-robotique

supérieur et invisible

qui lui donne toute liberté

de jouer sur sa tablette

à la guerre des étoiles

ou de faire des galipettes

avec des carrosseries sans voile

et décapotables à souhait

alors que son véhicule

peut foncer n'importe où

dans les ténèbres.

 

Le mouton ne dirige plus rien.

Il préfère se faire diriger

dans le parc aux attractions.

Disneyland me voilà!

Le mouton voit la lumière

et vit de la lumière artificielle

dans l'aveuglement

des phares médiatiques.

Le mouton se crashe bêtement

dans ce monde révélateur de négatif

les deux frontons masqués

de la République Macron:

 

Laideur, Pauvreté, Injustice,

d'une part.

Corruption, Prostitution, Répression,

d'autre part.

 

Le grand mensonge républicain,

le monde d'ordures et de pourris

habillant beau chez Karl,

Karl Lagerfeld,

pour mieux se distinguer

des vulgaires et des cloches

révolutionnaires

qui braillent dans la rue

et se font tirer comme des lièvres.

 

Les voleurs sont en liberté.

Les résistants vont en prison.

Les voleurs sont au sommet

imbus de leurs bonnes paroles

et abuseurs de chair,

obtus et amuseurs publiques

monopolisant la parole

dans les médias vendus

et soumis à leurs évangiles.

 

Les voleurs ont conquis 

le toit du monde.

Les résistants vont à la mort.

Les voleurs distillent leur shit,

leur neige addictive,

leurs promesses massives.

Les résistants font pschitt

sous les tirs de flashballs.

Les voleurs sont adulés.

Ils trônent comme des people

bien élevés et forment très vite

la race des purs people, des rois, des princes

dont les médias raffolent le pedigree.

Les résistants sont haïs.

Ils meurent comme des cloportes

mal éduqués et forment un ramassis de racailles,

le clan des proscrits, des bannis, des maudits.

 

Les moutons deviennent obsolètes,

 inutiles à la vie,

des nuisibles, des futiles,

des cerveaux indisponibles

à la révolution

se serrant les coudes en bande

au service exclusif 

des sauriens et des reptiles

gaspillant le venin de leur plume

pour écrire leurs évangiles

et leurs odes à la technologie

pour mieux asservir

et répandre sur la Terre

la Foi Scientiste

qu'il n'y a plus d'autre option

sur la table de l'Humanité

rien d'autre

que ce flux continu

de reconnaissance jouissive

au système électro-robotique organisé.

 

Je ne suis pas un thon mou.

Non. Non. Pas un thon mou

qui se laisse mettre en conserve

et l'huile d'olive pour la sodomie.

Je suis un homme en marge

qui écrit dans la marge.

Et cela me va

de m'éloigner du troupeau

d'être l'ennemi en cavale

du Grand Marabout Macron.

 

G.