03/04/2019

Marion, Bretonne, Gilet Jaune

 

Pourquoi les médias gardent le silence sur ça?

Pourquoi des gens dans la détresse financière,

des gens qui se révoltent contre leurs conditions d'existence,

des gens vulnérables, affaiblis, exploités honteusement

par le système en place de plus en plus corrompu

et à la solde de patrons et d'actionnaires de plus en plus riches,

des gens sans défense autre que leur prise de parole,

autre que leur courage, autre que leur détermination

à transformer la France pour un monde plus juste,

plus égalitaire, plus heureux,

pourquoi ces personnes n'ont aucun soutien

des grands médias

alors que Macron et Castaner sont toujours respectés,

défendus et protégés par les médias?

Une honte absolue dans nos états de Droit.

Ne manque que le "courage" de nos médias

d'avouer que nous vivons en pré-dictature

sous des régimes de plus en plus fascistes

prêts à défendre l'ultra-libéralisme jusqu'au bout

de sa folie et de son horreur ordinaire.

 

La démocratie est morte

et personne dans nos médias

pour réagir à ça

et s'opposer aux volontés

des milliardaires et des actionnaires.

 

 

 

 

Commentaires

Les correspondants.es dans les courriers de lecteurs ou dans les blogs, certains.es d'entre eux, elles, dénoncent la fin de la démocratie et l'ensemble des régressions sociales, humaines, fraternelles et solidaires mais une fois son commentaire envoyé, ou sa lettre, on se demande quelle est l'utilité de la démarche: certains lecteurs sont d'accord avec ce qu'exprimé, d'autres non, indifférents.es et ainsi de suite

mais quelle est la concrétisation des avis, des idées ou projets suggérés finalement?

Rejoindre les Gilets Jaunes... former une grande famille ou Fraternité internationale humaine "active"!?

Reprendre, en fin de compte, ce qui fut le meilleur de nos églises: la charité active, d'une part, la prédication courageuse avec prise de risques concernant la carrière de ces prédicateurs d'excellence dénonçant les intolérables injustices, l'égoïsme forcené, la cupidité… la rapacité et le cynisme sauvage et cruel des puissants soutenus toujours par la loi du plus fort.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 03/04/2019

Les commentaires sont fermés.