16/04/2019

Notre-Dame peut-elle créer ce miracle de changer le Président?

Tout a brûlé

jusqu'à cette tête brûlée

de président qui se croyait,

sans aucun doute,

Jupiter parmi les Hommes.

 

Son discours parti en cendres,

le Président doit reformuler

son projet pour la France,

notre projet pour l'humanité entière.

 

C'est un moment historique

vécu par des milliards d'êtres humains

et pas seulement des Français et des Françaises.

C'est un moment

où le temps de l'Histoire s'est arrêté

pour redonner la Parole au sacré,

à ce devoir de solidarité

entre très riches détrônés

de leur prétention à tout savoir,

à tout diriger,

à tout manipuler,

et pauvres délaissés

à la marge de la société

sans aucun droit

à une parole de vérité.

 

 S'il n'y a pas eu complot

de qui que ce soit.

Si vraiment cet incendie

s'est déclaré accidentellement

à ce moment précis de l'existence,

alors il faut croire à la force

du présage divin,

à cette volonté collective

d'une humanité qui doit se réinventer

un idéal commun

pour parvenir à sauver

des sociétés parties à la dérive

à la recherche d'or

et d'un consumérisme effréné.

 

Monsieur le Président

à vous, et à vous seul,

de nous prouver

que la France peut redevenir

le pays de la Révolution,

le pays de la démocratie.

 

Il en va de votre pleine responsabilité

en ces heures douloureuses et tragiques

pour tout un pays.

 

Si vous ne saisissez pas

ce temps historique

pour devenir un vrai président populaire

d'une nouvelle république à dessiner

dans les coeurs et les esprits

alors vous aurez lamentablement raté

l'ensemble de votre oeuvre présidentielle

et vous laisserez une France KO

livrée au chaos politique

et à la destruction du pays.

 

Le Miracle de Notre-Dame

s'accomplira-t-il?

Les milliardaires ont-il une âme

au-delà de leur carapace de dinosaures?

Une âme qui s'allumera enfin

après la détresse et les flammes

de la plus célèbre des cathédrales

au monde?

 

Nous sommes là.

Nous attendons le déclic

et la victoire commune

du nouveau monde.

 

La Forêt de Chênes

de Notre-Dame de Paris

ne doit pas avoir été sacrifiée

sans réponse

à notre humanité commune.

 

 

Ce matin, en son coeur, la pierre de Notre-Dame est sauve

Les pompiers ont été héroïque pour sauver ce qui pouvait éventuellement être sauvé in extremis des flammes ravageant le coeur de Notre-Dame. La structure en pierre ne s'est pas écroulée. Reste à l'expertise de déterminer si elle a été trop endommagée et qu'elle est condamnée à une destruction partielle ou totale...Ce serait encore un immense déchirement national et mondial si Notre-Dame devait subir les derniers outrages par des pelles-mécaniques et disparaître à tout jamais de nos yeux embués de larmes et de chagrin.

Car on ne refera jamais une telle bâtisse millénaire avec du neuf. L'âme n'y est plus la même. La présence du passé n'y est pas faute d'y avoir été habitée par la chair et le sang, la patine de l'Histoire de tout un peuple. Il faut à nouveau mille ans pour laisser à l'imaginaire collectif de se recréer le conte de fée où se mêlent de façon inextricable et intemporelle réalité sociale et culturelle d'avec les fictions artistiques et les constructions fantasmagoriques humaines.

Les hommes et les femmes du feu ont donc réussi à sauver la pierre, cette pierre portée par les femmes et les hommes qui souffrent et en parle à Dieu à travers leurs prières quand ils sont croyants et croyantes ou alors, et c'est une bonne façon d'entreprendre la construction de l'Humanité, se parlent entre eux pour modifier le cour de l'Histoire et la marche du monde, chasser les injustices, traquer les dérives dictatoriales, combattre les dominations et les soumissions, faire respecter au mieux le sacré et la personne physique de chaque être humain. L'incendie impensable de Notre-Dame nous rappelle au sacré de notre mission terrestre en tant qu'être humain responsable de nos actes, en tant qu'être humain et non en tant que prédateur de l'Humanité.

Si la pierre a pu être sauvée c'est alors que tout n'est pas irrémédiablement perdu au coeur de l'Humanité. Car si le feu de paille s'enflamme et disparaît soufflé par les loups aux dents longues cachés sous les traits d'un cabri, car si le feu de bois s'embrase et disparaît soufflé par les loups aux dents longues cachés sous les traits d'un cabri, le feu qui s'attaque à la pierre ne peut l'atteindre et le détruire si la vigilance veille et se tient debout devant l'abominable Homme de Dinosaure.

Si Notre-Dame nous a envoyé le plus céleste des messages, c'est bien d'avoir su sauver sa pierre afin de sauver maintenant le genre humain d'une apocalypse bien plus grande encore.

Si la poésie et l'art en général peuvent servir à sauver nos âmes du gouffre métaphysique en ce cas-là, et bien tant mieux. Les poètes sont d'abord des visionnaires de l'imaginaire grâce à l'Histoire des êtres humains telle quelle nous a été transmise de nos ancêtres.

Notre-Dame a mis un genoux à terre. Elle nous a envoyé son message dramatique, ses cris, ses pleurs, ses révoltes, au péril de son existence. Elle reste debout, avec ses cicatrices et son coeur brûlé grâce à la volonté farouche de femmes et d'hommes qui ont combattu le feu qui la rongeait. Et nous devons désormais tout faire pour la sauver et la rhabiller de splendeurs en nous sauvant nous-mêmes de l'immense péril qui nous guette: celui de la déshumanisation de l'être humain et de sa robotisation systématique à travers la dictature d'une minorité fasciste qui veut gouverner et contrôler le monde en nous entraînant vers la Grande Catastrophe finale et fatale au genre humain.

"Il s'aperçut qu'il y avait autre chose dans le monde que les spéculations de la Sorbonne et les vers d'Homerus que l'Homme avait besoin d'affections que la vie sans tendresse et sans amour n'était qu'un rouage sec, criard et déchirant."

Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1831

A lire aussi ce matin:

https://www.marianne.net/debattons/editos/notre-dame-de-p...

 

 

Notre-Dame de Paris, l'effroi de l'Horloge du Temps

Comment est-il possible de mesurer la dose de surnaturel dans le grand incendie historique de Notre-Dame de Paris déclenché, ou alors se déclenchant tout seul par un coup du hasard absolument extraordinaire, entre le moment de l'enregistrement d'un discours présidentiel, considéré comme essentiel pour la survie du Président en place, et le moment prévu de la prise de connaissance du grand public? Un discours présidentiel cramé, anéanti dans les flammes à la fois dramatiques et providentielles de Notre-Dame. 

Ou, autre hypothèse horrible, comment serait-il possible d'être aussi machiavélique pour imaginer une diversion majeure à la fois fantastique et ignoble créée par des gens mal intentionnés qui n'ont comme but dans l'existence que de semer chaos et drames sur la Terre afin de conserver un pouvoir autocratique indestructible? 

Car oui, ce soir le peuple de Paris, le peuple de France, le peuple du monde entier a mal dans sa chair et son âme, le coeur de Notre-Dame a brûlé tout entier et avec lui le coeur de l'Histoire de France. Et cette douleur est indéracinable des êtres de chair et de sang que nous sommes.

Si Victor Hugo était parmi nous, il nous lirait au moins deux citations capitales qui se trouvent dans son oeuvre "Notre-Dame de Paris":

La première, et la plus prophétique, serait celle-ci:

"Chaque flot du temps superpose son alluvion, chaque race dépose sa couche sur le monument, chaque individu apporte sa pierre. Ainsi font les castors, ainsi font les abeilles, ainsi font les hommes. Le grand symbole de l'architecture Babel, est une ruche."

C'est si beau et cela convient tellement à l'âme millénaire de Notre-Dame. On sent toute la mystique de ce monument, sa grandeur, ce qu'il a vu, entendu, et vécu à travers les siècles.

Mais la seconde citation se fait beaucoup plus menaçante et très mystérieuse sous l'oeil des gargouilles mythiques de Notre-Dame:

"Quand on fait le mal, il faut faire tout le mal. Démence de s'arrêter à un milieu dans le monstrueux. L'extrémité du crime a des délires de joie."

Sans imaginer un complot ourdi par un groupuscule extrémiste en ultimatum et seule réponse radicale et criminelle à Emmanuel Macron ou, inversement, ourdi par des pouvoirs occultes au sommet de la pyramide qui ont décidé, dans l'urgence, d'une diversion abominable pour venir au secours de cette présidence sur le point de tomber, on peut lire, dans ce passage effrayant, toute la crainte d'un Victor Hugo en proie aux exigences du mal et des ennemis de l'Humanité. On pense même au délire du grand incendie de Rome et de Néron jouant de la lyre durant les incendies déclenchées par on ne sait qui vraiment. La secte des chrétiens alors tellement minoritaire et persécutée et prise comme cible par Néron? Néron lui-même décidé à reconstruire une Rome plus belle encore et plus prodigieuse? Des ennemis de Néron? 

Et sinon pourquoi cet incendie juste à cette heure précise, ce lundi 15 avril 2019, un date historique pour l'Histoire de la France, de l'Europe, et du monde? Pour les croyants et les croyantes, Dieu est-il dans le coup pour prévenir l'Humanité d'un malheur immense si elle ne change pas de cap et d'horizon? Emmanuel Macron prévenu de ses erreurs de jugement et d'orientation par la voix céleste? Un autre délire, métaphysique celui-ci.

Mais au juste, cette nuit, où se tient la vérité au centre des flammes de Notre-Dame?