17/04/2019

Délire de petit blanc

Hafsa Askar,

fille de barbare,

pose-toi la question

si ta place est en terre

de France.

Réfléchis un peu

tête de sotte,

tête de linotte.

 

Si je t'écrivais

"je m'en balance 

de ton identité musulmane,

de ton histoire, de ta religion,

de ton prophète,

c'est ton délire de petite colon

du Maghreb

venu semé sa merde brune en France.

Retour à domicile et plus vite que ça."

ça te réjouirait?

Alors dis, ça te réjouirait?

 

C'est pas comme ça,

ma soeur, qu'on fait avancer

une Civilisation.

C'est pas comme ça,

non,vraiment,

vraiment pas comme ça.

 

Tu ne connais rien à la France

et tu y habites pourtant,

tu en profites pourtant.

Imagine-toi que tu aies pris

pour époux un homme

dont tu ne connais rien de lui

et que tu n'as que du mépris,

du ressentiment, et même de la haine,

continuerais-tu à vivre avec lui,

à partager le même domicile,

le même code de conduite détestable

que vous vous imposez

en vous insultant et vous méprisant

pour la vie?

A un moment tu partirais?

Non?

A un moment, tu quitterais ton mari

ou lui te quitterait?

N'est-ce pas?

Alors pourquoi tu ne quittes pas la France

puisque la France, elle, ne peut pas te quitter,

qu'elle t'a adopté avec tes qualités et tes défauts,

qu'elle défend tes droits

et ta liberté d'expression.

 

Alors, 

Dis, ça te réjouirais

si demain tu devais partir en exil,

bannie de la terre de France

parce que des petits blancs fascistes

prennent le pouvoir

et jettent dehors tous les étrangers?

 

Respecte un peu la culture

de ton pays d'accueil.

Respecte les êtres humains,

les petits blancs qui te dérangent,

les petits blancs qui font peut-être

la révolution pour toi aussi,

les petits blancs qui ont une Histoire,

une éducation, une instruction,

et qui pourraient t'apporter

un peu de connaissance

à ta très grande ignorance.

 

Wallah, tu aimes trop trop ton identité

et tu n'aimes pas découvrir

ce que tu ne connais pas.

Cela t'arrange trop bien

de rester dans tes dogmes

tout en profitant de ta vie

en France.

 

En quelque sorte,

tu fous, à ta petite échelle,

l'incendie à ton propre pays,

à ce pays que tu habites

avec tant d'intolérance,

avec tant d'outrance et de mépris.

 

Dommage pour toi!

Va à Notre-Dame de Paris

et vois si les pierres muettes

ont quelque chose à te dire

de plus grand que mes paroles.

 

C'est pas avec ta façon

d'habiter la France

que tu sèmeras la joie et le bonheur

autour de toi.

Voilà!

Ecoute cette musique de petit blanc.

Elle a quelque chose à te transmettre,

je pense,

pour autant que tu ne t'enfermes pas

dans ton identité musulmane.

https://www.marianne.net/societe/incendie-cathedrale-notr...

Just for Worakls...ses musiciens et son public

Téléthon géant Notre-Dame de Paris

 

Le monde entier est au chevet de Notre-Dame de Paris.

Pourquoi une très vieille bâtisse de Dieu suscite-t-elle une telle mobilisation générale à travers le monde entier? Pourquoi tant d'émotion et d'engouement pour des pierres bientôt millénaire?

Le mystère n'échappe à personne. Vladimir Poutine, cet oligarque qui occupe le pouvoir en Russie depuis si longtemps, veut même apporter à notre très vieille Dame ses meilleurs artisans, ses plus costauds ouvriers, architectes, faiseurs de rêve pour redonner à Notre Dame de Paris toute sa splendeur outragée, sa vertu rongée par les flammes démoniaques qui s'en prenaient à son corps. Dans chaque crépitement des poutres de chêne léchées par les flammes, le peuple entendait la souffrance et la torture subie par une bâtisse protectrice, vivante, historique, merveilleuse.

Quelle différence d'émotion d'avec le saccage en règle des Champs-Elysée! Là ou des gens disaient en direct sur les plateaux de télévision qu'ils ne versaient pas une larme pour la destruction de biens matériels mais pleuraient toujours les blessés et les violences, là ou certains, dans une joie malsaine, applaudissaient et dansaient aux ravages subis par le Fouquet's haut-lieu de la gastronomie grande-bourgeoise, soudain le peuple de France pleure unanimement, prie, attend avec anxiété le degré des ravages causés à la Dame de Paris... Et pourtant, la France est le pays le plus laïc au monde... Et pourtant, la France révolutionnaire n'est pas versée dans les bondieuseries, c'est le moins que l'on puisse écrire... Et pourtant, la France démocratique, celle qui respecte vraiment les bases et principes démocratiques, n'aiment pas les oligarques tout-puissants. Pourtant là, nous sommes d'accord avec Vladimir Poutine et nous respectons sa parole et son engagement. Pourtant là, nous respectons la promesse de dons géants des grandes fortunes françaises, voir d'autres grandes fortunes planétaires.

Pourquoi donc tout le monde se met soudain à parler d'une seule voix unanime en faveur du sauvetage d'une des perles sacrées de Paris? Finis les polémiques naissantes autour d'un complot possible organisé de façon machiavélique par les très riches pour conserver et agrandir leur pouvoir grâce à un acte malveillant majeur. Le tabou est là. Personne n'ose plus imaginer pareille ignominie de la part des géants financiers.

Nous en restons donc à l'accident providentiel, à l'acte du hasard, qui ressoude la France et donne l'occasion unique à son président de sauver son quinquennat. Dans son malheur, Notre-Dame a redonné goût à la France de se refaire confiance mutuellement. Dans son malheur, Notre-Dame donne à réfléchir aux élites pour un changement de comportement majeur dans leur façon d'imaginer le pouvoir vertical, cette pyramide bien trop tournée par les gains et acquisitions personnelles au détriment de l'oeuvre collective. Même le Président, dans sa dernière prise de parole, semble avoir compris. Si le peuple en jaune n'avait pas vraiment réussi à ouvrir les arcanes du coeur au Président, il semble que le désastre de Notre-Dame ait réussi ce miracle. Et si le peuple en jaune descend samedi dans la rue avec dignité et refus des paroles et des actes haineux, que de l'autre la police arrête de se servir du peuple pour arrondir ses fins de mois en tapant et gazant joyeusement le peuple, alors Notre-Dame aura réussi un autre miracle: celui d'une réconciliation naissante entre deux mondes qui ne se faisaient plus confiance du tout.

Pour cela, il faudra de nouveaux signes présidentiels, une France d'en-haut qui renonce à certains de ses grands privilèges, une France d'en-bas qui renoue avec une sorte de joie collective d'appartenir à la même France que les stars d'un système qui a complètement déraillé. La partie n'est pas gagnée. Les résistances seront nombreuses. Mais la Révolution se fera. L'incendie de Notre-Dame de Paris y a donné sa bénédiction miraculeuse. Il est temps pour les femmes et les hommes d'écouter le message de la parole sacrée.

Notre-Dame de Paris vaut bien un milliards d'euros. Fin de la polémique.

Pour conclure ce billet, encore un morceau du maestro français de l'electro. Avec lui, la France détient le génie musical hors catégorie de notre temps. Eargasm garanti à celles et ceux qui entrent pleinement dans son monde prodigieux.

20190406_172739.jpg

Paris, La Défense, Acte XXI, 6 avril 2019, 18h.

 

Paris 17 avril 2019

Ô ville, tu feras agenouiller l’histoire.
Saigner est ta beauté, mourir est ta victoire.
Mais non, tu ne meurs pas. Ton sang coule, mais ceux
Qui voyaient César rire en tes bras paresseux,
S’étonnent : tu franchis la flamme expiatoire,
Dans l’admiration des peuples, dans la gloire,
Tu retrouves, Paris, bien plus que tu ne perds.
Ceux qui t’assiègent, ville en deuil, tu les conquiers.
La prospérité basse et fausse est la mort lente ;
Tu tombais folle et gaie, et tu grandis sanglante.
Tu sors, toi qu’endormit l’empire empoisonneur,
Du rapetissement de ce hideux bonheur.
Tu t’éveilles déesse et chasses le satyre.
Tu redeviens guerrière en devenant martyre ;
Et dans l’honneur, le beau, le vrai, les grandes moeurs,
Tu renais d’un côté quand de l’autre tu meurs.

Victor Hugo, Paris Bloqué, L'année terrible

 

Paris Bloqué,

Paris Ruiné,

Paris Incendié,

c'est notre année terrible,

l'année révolution,

l'année romantique,

l'année jaune,

Quasimodo revenant

d'entre les morts

tenant dans ses bras

Esmeralda et Fleur-de-Lys.

Oh Jeunesse, vole vers ta liberté!

Le Sonneur de cloches

et ses danseuses

remontent sur scène

dans les décombres

de la cathédrale en flammes

transfigurant notre époque

en épopée lyrique mondiale,

le monstre capitaliste terrassé

au coeur du brasier,

l'hideux visage de l'obscurantisme

consumé dans les flammes

de Notre-Dame.

La Croix triomphe

au bout de cette nuit infernale.

Mais cette croix vaut-elle signe de religion

ou simplement signe de ralliement

valeur d'humanité essentielle

pour toutes les femmes et les hommes?

 

Paris n'a pas dit son dernier mot

sur la carte des lumières.

Paris vole, Paris s'affole, 

Paris frivole, Paris s'immole

et sauve encore une fois nos symboles,

pour faire revivre la parole sacrée.

Paris revient au coeur de nos légendes

et de nos vies.

Paris ne se laissera jamais dévorer

par les artifices des oligarques

et les maléfices de l'argent.

Paris caprice, Paris calice,

Paris délice, Paris matrice.

Paris ne se livrera jamais

aux ordres des puissants.

Paris ville des romantiques

ne finira jamais de revenir au monde

pour donner de l'espoir et du coeur

à ce monde qui en manque cruellement.

 

Paris Ville promise!

Paris Ville insoumise!

Paris Ville exquise!