18/04/2019

Qui est l'incendiaire du "paratonnerre spirituel"?

 

Les douze apôtres de la flèche de Viollet-le-Duc, créée en 1859 et détruite ce 15 avril de l'An 2019, sont sains et saufs, si on ose l'écrire ainsi. Et l'incendiaire de Notre-Dame n'a pas réussi à faire du coq aux reliques saintes, un coq flambé. Le paratonnerre spirituel, c'est son surnom approprié, en tombant dans le vide, a résisté vaillamment aux assauts des flammes en chutant du bon côté et en évitant la fosse aux enfers. Cabossé, le coq n'en est pas moins vivant et il devrait revenir triomphalement, d'ici 5 à 10 ans, trôné au sommet de la cathédrale dévastée et reconstruite magistralement. C'est en tout cas le projet de tout un peuple uni dans la douleur de la perte et déjà dans l'excitation haletante d'une reconstruction historique du plus célèbre des monuments français. 

La question demeure en suspend. Qui est l'incendiaire de Notre-Dame? Un personnage humain ou un foutu concours de circonstances assez hallucinant. Car il a fallu une alerte mal interprétée par la personne chargée de surveiller les alarmes feu de Notre-Dame à cette heure-là pour empêcher les pompiers d'intervenir beaucoup plus tôt sur le sinistre (trente minutes en terme d'incendie, c'est une éternité pour réussir à éviter un sinistre majeure). Il a fallu aussi une cause mystérieuse et, si l'on en croit les premiers témoignages, personne ne semble porter la responsabilité d'une négligence initiale. Tout le monde aurait fait son boulot correctement et les interrupteurs de courant enclenchés sur "off" au moment du départ des ouvriers du chantier. Difficile d'imaginer une négligence de la part de ces professionnels habitués à prendre toutes les précautions. Aurons-nous un jour la réponse véridique?

Les photos du ciel prises par un drone russe (?) sont assez impressionnantes et surprenantes. Le trou béant et très noir laissé par l'incendie à l'endroit même où s'érigeait la flèche semble bien contenir l'épicentre du foyer.  

Et parfois les photos peuvent nous manipuler étrangement. Ne serait-ce pas ici la signature du Prince des Ténèbres qui se cache derrière cet amas de ferraille et ce trou noir? Ou alors comment faire passer l'Humanité d'un univers à un autre en l'avalant dans un trou noir cosmique brûlant? Il est permis d'avoir un délire métaphysique et même d'en faire de l'art contemporain qui donne à réfléchir... Dieu me pardonnera.

 

20190418_085142.jpg

 

 

20190418_0851422222.jpg

 

 

20190418_0851422.jpg

 

 

Les commentaires sont fermés.