29/04/2019

1er mai, putsch de l'armée française ou révolution citoyenne?

Le président Macron a bien des soucis à se faire pour le 1er mai.

Entre les diverses manifestations à Paris composées des traditionnels partis de gauche et syndicats, les Gilets Jaunes et les Black blocks s'associant et se mêlant aux traditionnels défilés, le major Patrick Nicolle appelle, dans une vidéo publiée sur Facebook, à une destitution du Président en demandant au peuple et aux militaires de se rendre devant l'Elysée en déposant armes et étendards. 

Ce major, futur candidat déclaré à la Présidentielle 2022, exige la fin immédiate du mandat présidentiel d'Emmanuel Macron. Le 1er Mai est, selon lui, le jour du bouleversement à Paris. 

Peut-on donner du crédit à ce rassemblement massif proposé par ce major? Doit-on l'assister dans ce combat non-violent qui offrirait, du moins provisoirement, les pleins pouvoirs à l'armée française? Combien de troupes loyalistes à Macron s'opposeront à ce major pour défendre la Présidence coûte que coûte?

Quoiqu'il en soit, le 1er Mai 2019 sera une date clef, voir ultime, pour le quinquennat d'Emmanuel Macron. Le Président a trop tiré sur la corde. Il risque bien de s'en repentir un jour ou l'autre. 

Cependant, comme pour toute démocratie, il n'est sans doute pas sain que ce soit l'armée qui fasse le ménage. Il aurait bien mieux valu qu'Emmanuel Macron, comme jadis le Général de Gaulle, se prête à la mise sur pied d'un référendum afin que le peuple choisisse entre sa politique actuelle ou son départ immédiat. C'est au peuple de choisir son président. L'armée n'est là qu'en soutien du peuple. A cause de l'entêtement du Président, nous risquons de voir la France dirigée quelques temps par les militaires. Ce qui n'est pas obligatoirement une bonne chose pour les libertés populaires et citoyennes.

Décidément, Emmanuel Macron aura fait tout faux depuis son élection... Puisse au moins que ce 1er Mai de tous les dangers ne vire pas au drame absolu avec des centaines de victimes de parts et autres et des morts un peu partout sur le territoire. Cela marquerait encore davantage cette faute originelle et fatale d'avoir tenté le tout pour le tout, de la part des milliardaires, afin de sauver, voir améliorer encore, l'ensemble de leurs privilèges financiers.

Circus Maximus aurait chanté cet empereur pyromane et mégalo qu'était  CLAVDIVS CAESAR AVGVSTVS GERMANICVS NERON.

 

 

Les commentaires sont fermés.