06/05/2019

Emmanuel Macron offre la France au RN

Il y a bien un monde dans lequel le Grand Capital se meut en toute liberté: c'est celui qui va de l'ultralibéralisme au fascisme le plus radical.

Devant la menace fragile et suicidaire (la violence urbaine des prétendus antifa Black blocs... ou de casseurs cagoulés payés par les services secrets français?!...) représentée par la frange gauche-extrême-gauche qui agite le mouvement social des gilets jaunes, le Capital ne craint en revanche rien d'un nouveau gouvernement dirigé par des forces d'extrême-droite et xénophobes. Wall-Street a-t-elle eu peur du milliardaire Donald Trump? La réponse, tout le monde la connaissait bien avant son élection à la présidence.

Les gilets jaunes, et autres gens ne participant pas au mouvement, qui gagnent trop peu en France pour vivre décemment et avoir une perspective digne d'avenir voient peut-être dans le mirage Le Pen la solution ultime et la réponse définitive à la politique scandaleuse menée par Macron. L'étranger, l'étrangère, celle et celui qui viennent d'ailleurs, ont cassé la France...C'est lui et elle seul-e-s qui paieront l'addition après l'arrivée du RN au pouvoir. Mais pas le grand capital qui sera sauvé sous une variante adaptée pour une gouvernance d'extrême-droite.

Les milliardaires n'ont absolument rien à craindre du fascisme. Au contraire, ils vont prospérer de mieux en mieux. Mais la France n'ira pas mieux et la guerre civile deviendra probablement une réalité sous une présidence Le Pen...

Être Gilet jaune et toujours du côté le plus marginal du mouvement est encore une fois très déprimant. Et ne pas réussir à convaincre les Gilets jaunes qui vont donner leur vote au diable fasciste est bien ce qu'il y a de pire pour un activiste d'été venu en aide à des migrants désespérés de trouver des formes humaines de solidarité en Europe... Je ne suis pas vraiment engagé dans la mouvance No Border mais je soutiens absolument leur combat pour un accueil d'êtres humains démunis et en détresse extrême.

Les ultra-libéraux milliardaires ont prévu depuis longtemps le retour au fascisme à cause de leur politique ultra-élitiste provoquant des injustices flagrantes, une pauvreté extrême de plus en plus importante, et une dictature du fric de tous les jours. Mais comme le fascisme est du même ordre en prônant la race supérieure, la race élue, les deux s'entendront très bien si Le Pen arrive au pouvoir.

Exit Macron, ce dernier retournera à la banque continuer ses petites affaires avec les ultra-riches.

La France républicaine est en train de se livrer corps et âmes au pire. Et le premier pyromane de France, Macron-Néron, aura su dresser ce doigt d'honneur géant à la République.

Pour ma part, si l'extrême-droite prend le pouvoir en France d'ici 2022, ou même avant, ou que cette politique ultra-libérale se poursuit au-delà de 2022 en France et que la révolution échoue, je cesserai toute activité d'écriture sur ce blog. Cela fera très plaisir à tellement de gens qui attendent ce jour-là depuis si longtemps.