09/05/2019

Gilets jaunes arbitres des élections européennes

Les gilets jaunes ne sont ni des acculturés ni des demeurés. Ils et elles sont des citoyen-ne-s responsables et conscients des enjeux du temps présent.

Ce sont des femmes et des hommes en colère qui ont subi la loi du plus fort depuis trop longtemps. Au lieu de la loi de la jungle actuelle ou le plus gros prédateur s'empare de tout, impose sa loi et ses concepts ultra-capitalistes à l'Etat, au détriment de la santé sociale, culturelle d'une société saccagée, communautarisée, invivable et se mourant dans une sorte d'asphyxie haineuse de l'Autre s'alimentant aux sources médiatiques les plus contradictoires, les gilets jaunes sont entrés dans la danse pour changer la donne politique et apporter le souffle d'une révolution démocratique que Macron refuse de façon méthodique avec l'irresponsabilité d'un enfant vexé qui ne veut en aucun cas recevoir de leçon de la part de gens moins diplômés que lui, moins bien nés que lui, et très nettement assignés à résidence au bas de l'échelle sociale...

Quand un pharaon règne au sommet de la pyramide, a-t-il des choses à apprendre des esclaves qui triment à l'édification de son édifice et pour sa gloire personnelle?

Les Gilets jaunes mettront-ils une raclée à Jupiter à travers leur bulletin de vote? Les Gilets jaunes regardent-ils tous dans la même direction tout en gardant leur liberté pour eux? Rien n'est moins sûr. Certains sont vraiment fâchés avec l'immigration et "ce vol du travail et des ressources financières de l'Etat" par des gens venus d'ailleurs qui en plus représenteraient une menace culturelle mortelle à travers la fameuse théorie du grand remplacement chère à Eric Zemmour et à beaucoup d'autres. D'autres veulent carrément une tabula rasa totale de la démocratie représentative pour la remplacer par une démocratie utopique à 100% participative du peuple. 70 millions de présidents et présidentes potentiel-le-s en France, ça fait beaucoup pour diriger le pays...Cela ressemble clairement à l'anarchie. C'est séduisant mais absolument pas concevable à l'échelle collective d'un pays qui compte autant d'individus et de variables culturelles.

Reste tout de même cette volonté de toutes et tous de mettre une raclée à un petit despote qui veut garder sa main de fer sur le peuple comme La Dame de Fer anglaise avait su le faire à son époque...C'était les débuts de l'ultra-libéralisme, un nouveau rêve de gourou...une sensation de faire mieux que hier...mais pour les déjà riches uniquement. Pinochet n'était pas l'ami de la Dame pour rien.

Un bulletin de vote dans l'urne et la fessée collective sera la meilleure réponse à l'incompétence hystérique d'un président élu par la volonté du grand capital.

Voir le bulletin de vote comme un pavé afin de casser cette machine folle qu'est l'artifice de la LREM, ces marcheurs et marcheuses zombifié-e-s et hypnotisé-es par la culture start-upper de la compétitivité absolue ou chacun et chacune se doit de bouffer l'autre pour arriver au sommet, soit au paradis consumériste des ultra-riches. Les évangiles sont surannés, les gourous sont hais, le président est détesté, le peuple français, comme les peuples d'Europe, ont faim d'une autre écriture et d'une autre lecture de leur histoire et de leur destin. 

Une déclaration d'amour à la France et à sa Révolution et partant à l'Europe, notre continent premier gardien et protecteur de la vie en démocratie.

 

Les commentaires sont fermés.