19/05/2019

Paris Acte XXVII, la Ferme des animaux

Le titre de ce billet se réfère au roman de Georges Orwell "La Ferme des animaux". Roman écrit en 1945 qui est une satire et une métaphore de la condition animale, donc humaine, sous le régime soviétique de Staline. Les hommes et les femmes ont fait, dans le passé, la révolution contre le star. Ils se retrouvent soumis à un nouveau régime carcéral organisé par des maîtres de l'idéologie et du goulag...

Nous avons marché pendant près de 5 heures pour faire 15 km. La faute en incombe aux ordres donnés par Castaner et au préfet Lallement qui ont imposé une nasse permanente devant, autour, et derrière les Gilets jaunes. Nous étions dans une cage à ciel ouvert et impossible de décider de nos mouvements. Il y a eu des gaz de poivre directement sur les personnes et des interpellations injustifiées. Pour ma part, j'ai filmé quelques scènes assez révélatrices de la violence exercée et des provocations voulues pour énerver les manifestants et manifestantes. Malheureusement, j'ai la fâcheuse impression que je suis piraté et empêché de partager les vidéos sensibles... Donc je ne ne peux pas témoigner en vidéos et images sur tout ce que j'ai vu.

Comment autoriser une manifestation et prendre les gens qui y participent pour des criminels qu'il faut encadrer de très près? C'était du coller-serrer du début à la fin...et les flics ont marché à reculons durant 15 km! Il faut voir les visages rouges et à bout de certains CRS. En été, sous la chaleur, ils tomberont comme des mouches. Pour eux aussi, les conditions sont inhumaines...Mais ils ne lâchent toujours pas et ne nous rejoignent toujours pas.

Les Gilets jaunes sont toujours dans la rue. Ils ne lâchent rien. Et à voir le succès qu'ils ont encore connu au passage du pont sur le périphérique, de tous ces klaxons solidaires des automobilistes, je crois que Macron doit s'attendre à une défaite cinglante pour dimanche prochain. La preuve de cette fébrilité chez lui. Les flics ont reçu l'ordre de repousser les manifestants devant le succès flamboyant. Cela s'est fait à coups de boucliers et de mains agressives...Macron t'es foutu. Les Gilets jaunes ne céderont pas.

20190518_135353.jpg

 

20190518_133732.jpg

 

20190518_135429.jpg

 

20190518_144600.jpg

 

20190518_184911.jpg

 

20190518_184625.jpg

 

20190518_195451.jpg

 

20190518_195244.jpg

 

20190518_172925.jpg

 

20190518_180317.jpg

 

20190518_180041.jpg

 

20190518_175827.jpg

 

VideoCapture_20190518-185827.jpg

 

VideoCapture_20190518-185525.jpg

 

VideoCapture_20190518-191345.jpg

 

VideoCapture_20190518-191404.jpg

 

VideoCapture_20190518-185707.jpg

 

VideoCapture_20190518-190607.jpg

 

VideoCapture_20190518-191208.jpg

 

VideoCapture_20190518-190759.jpg

 

20190518_144617_2.gif

 

20190518_144617_1.gif

 

20190518_181804.JPG

 

20190518_181612.JPG

 

20190518_181653.JPG

 

20190518_182354.JPG

 

20190518_183103.JPG

EVG (enterrement de vie de garçon) ...en cours sur les marches du Sacré-Coeur pour ce brave garçon.

Nous, Gilets jaunes, on prépare un EVM (enterrement de vie de Macron) à la présidence.

 

Les commentaires sont fermés.