22/05/2019

Cannes: Zahia Dehar n'a toujours pas choisi l'amour...

Ah que ne t'ai-je pas défendu

toi le fruit défendu,

toi la fille de petite vertu,

toi la fille fendue et ingénue.

 

Ah te voilà donc actrice

à Cannes avec tes deux cannes

aussi longues qu'une putain

réservée aux vilains

et ton popotin

dressé aux plateaux d'argent.

 

Zahia, oh Zahia,

et l'amour donc?

Qu'en fais-tu de l'amour?

Jeté au bordel

par dessus bord

voué aux enfers lubriques

pour un yacht et son milliardaire?

 

T'as toujours pas choisi l'amour,

Zahia.

Mais tu t'éclates d'aventure en aventure.

L'argent est ton luxe,

le sexe ta volupté,

la violence sociale ton calme.

 

Dommage Zahia Dehar.

Dans la rue,

tu aurais pu faire une jolie Gilet jaune

affolant les riches

entre deux jets de lacrymo

et deux barbares.

 

Les commentaires sont fermés.