23/08/2019

Feu en Amazonie, la photographie d'un mort...

"Notre maison brûle et nous regardons ailleurs".

C'est avec ce message qu'Emmanuel Macron annonce la réunion du G7...l'accompagnant, sans le vouloir, d'un cliché vieux d'au moins 16 ans réalisé par un photographe décédé en 2003, McIntyre...

Pendant ce temps, le président brésilien d'extrême-droite accuse les ONG d'avoir bouté le feu à la forêt amazonienne par esprit de vengeance pour avoir perdu des subventions...

Tout va très bien Madame la Marquise. Quand le sage avisé désigne la lune, l'idiot regarde le doigt de son système qu'il trouve parfait et demande à son G7 d'éteindre l'incendie avec des lance-flammes...

Pauvre monde! Pauvre Civilisation! Les crétins oeuvrent en bandes organisées et se prennent pour les plus intelligents au monde.

Personne n'a de solution miracle. Mais il faudrait par contre sérieusement remettre en question le système dans lequel nous vivons. Hors ce ne sont pas les plus riches au monde, à la base de ce système fou, qui seront les sauveurs de la situation tout simplement parce qu'ils n'y trouvent aucun intérêt personnel. Ce sont nous tous et nous toutes qui nous devons de nous responsabiliser et de responsabiliser nos enfants à un changement politique majeure de société où l'économie et la puissance financière ne sont pas la base essentielle de la réussite sociale et de la reconnaissance.

 

P.S. J'oubliais. Donald Trump veut s'approprier le Groenland. Le Danemark le renvoie dans les cordes. Les riches, ils n'ont aucune limite à leur surpuissance. Il faut juste leur dire que nous ne voulons plus qu'ils nous dirigent et nous manipulent avec leur pognon de dingue... C'est simple, cela s'appelle la résistance active à la corruption... Pas facile pour certains et certaines. Mais indispensable si nous voulons changer les mentalités et les consciences. Pour cela, en France, besoin absolu de tenter une VIème République, une autre façon de gouverner, où les puissants ne puissent plus mener leurs propres lois à leurs avantages exclusifs et au détriment du plus grand nombre et de la biosphère.

 

Les commentaires sont fermés.