30/08/2019

Quand tu reviendras

 

L'été de tous les départs

des oiseaux m'ont annoncé

que la fin de notre histoire

était arrivée.

 

Mais c'était quoi notre histoire?

D'abord des poèmes

qui ne trouvaient pas d'adresse

pour toucher ton coeur

et te dire que tu avais trouvé

le bon compagnon

qui saurait être fidèle,

attentif, protecteur,

attentionné, gentil,

merveilleusement présent

à tes besoins de liberté

et tes désirs d'amour

sans chaîne et sans condition.

 

Mais c'était quoi notre histoire?

Des rendez-vous volés

pour une heure

à ta vie de femme

toujours trop occupée

à vivre sa vie ailleurs.

Des rendez-vous d'amour

qui semblaient une éternité

et ne jamais devoir s'arrêter.

 

As-tu pris conscience

que toi et moi

c'était plus fort

qu'une simple histoire de cul?

As-tu voulu comprendre

que toi et moi

on aurait pu être si forts,

si beaux à deux

malgré les difficultés

de nos vies?

 

Et maintenant?

Maintenant tu fais quoi

tout l'été loin de ton amour?

Et maintenant?

Maintenant je fais quoi

tout l'été sans ton amour?

 

Pourquoi s'aimer sans issue?

Pourquoi regarder mes problèmes

plutôt qu'aimer mes poèmes

qui changent la vision de nos vies?

Pourquoi s'aimer

si le but c'est de se quitter

et de ne rester que bons amis?

Je suis amoureux de toi

malgré tes absences,

malgré les choses

que tu ne me diras pas,

malgré que toi

tu refuses l'évidence

d'un amour providence

qui nous a uni

un soir au coin d'un bar.

 

C'est ton choix.

Mais faire des mauvais choix

cela n'a jamais été un bon plan.

Tu peux trouver beaucoup mieux

en jeunesse, en situation,

en désir de fonder une famille.

Mais tu ne me trouveras plus

à t'attendre jour après jour.

Mais tu ne me trouveras plus

à t'aimer bien au-delà

d'une simple histoire de cul.

 

Quand tu reviendras

ne me dis pas

que tu m'aimes plus.

Parce qu'aimer

ce n'est pas qu'une histoire de cul.

C'est d'abord s'engager

pour l'homme qui peut se tromper

sur toi et tes mystérieux voyages,

s'engager et être là

le jour de ses 60 ans

pour le rendre heureux

et lui faire croire

que tu l'aimes vraiment,

que rester amoureux

c'est toujours possible,

c'est toujours merveilleusement possible,

c'est toujours impossible... 

c'est toujours la plus grande aventure

de l'existence.

 

Tu n'étais pas là.

Je t'attends encore.

Tu seras peut-être là.

je te prendrai dans mes bras.

Et si tu veux d'une corrida

il y aura toujours mon amour

à faire saigner pour toi.

Il y aura toujours nos corps à corps

et tes départs anticipés.

Il y aura toujours cet homme

qui t'attend au bout du quai

pour monter dans le train avec toi.

 

Seulement parce que tu es

la femme de ma vie.

 

Les commentaires sont fermés.