15/09/2019

Un trésor peut en cacher un autre

Un trésor peut en cacher un autre... Boudry, sa forge, ses mystères.

Je m'étais plus ou moins convaincu durant ces trois dernières années que tous les éléments du trésor découvert sur ces trois années au milieu d'un terrain jonché d'ustensiles, de clous, et d'objets abandonnés par la forge lors de sa destruction au début du XXème siècle, y compris des soldats de plomb, plombs de sacs, et autres étrangetés, sur les berges de l'Areuse, faisait tous partie de la même époque.

J'en suis de moins en moins sûr. Ci-dessous des éléments de ce trésor prélevé au lit de cette rivière magique grâce à l'érosion annuelle de ses berges. Des anneaux simples, d'autres en forme de serpents, des bouts de serpents, des objets indéterminés, des oiseaux miniatures (pas plus de quelques millimètres), d'autres animaux plus ou moins grands, ainsi qu'un objet que j'ai baptisé "Les Amoureux du Pont Jean-Jacques Rousseau". Il y a de quoi étudier pour les professionnels...

 

20190915_153946.jpg

Vue partielle d'un trésor trouvé dans l'Areuse

entre 2016 et 2018

(aucun appareil de détection n'a été utilisé, d'ailleurs bien inutile en ces lieux tant de ferraille s'y trouvant encore malgré un nettoyage du terrain par quelques personnes du coin; juste quelque pierres soulevées,

ainsi que quelques bancs de graviers remués à la main à très basse eau).

Pour les écolos strictes, premièrement "ces dérangements"  ont libéré la rivière d'objets potentiellement polluants. Deuxièmement, la rivière en elle-même fait bien plus de dégâts sur son milieu. Les crues transforment perpétuellement la rive et le lit de la rivière si bien que d'une année à l'autre je ne retrouve pas du tout la même micro-topographie du lieu visité. Beaucoup de cailloux se sont accumulés à l'endroit de mes recherches si bien qu'il est bien moins possible de fouiller le lit de la rivière à cet endroit aujourd'hui. Seuls les archéologues pourraient entreprendre éventuellement quelque chose de sérieux en ce lieu qui voyait sans doute passer les Romains et Gaulois pour traverser l'Areuse dans cette zone en suivant la route romaine de la Vy-d'Etraz.

 

20190915_1539466.jpg

Au milieu, à gauche, le couple d'amoureux.

La dame semble porter une coiffe romaine...

Cependant l'état général de l'objet est sérieusement accidenté et prête à interprétation.

 

20190915_15394666.jpg

 

20190915_153946666.jpg

Les oiseaux en particulier sont magnifiques et si petits

sur leur branche. On dirait même qu'il y a une sorte de druidesse sur son balai...mais c'est difficile à dire. L'objet est minuscule... Enfin voilà. J'avais envie de partager ce trésor avec vous, trésor source de mes propres mains chanceuses avec endroit précis de la zone de découverte.

Pour plus, et peut-être une étude, il faudra quand même que quelqu'un de science se décide à me contacter. J'ai passé des dizaines et des dizaines d'heures au bord de l'eau à la recherche de ces objets.

 

Et puis, il y a l'autre trésor, plus fantastique encore. Alors mince si personne ne bouge à 24 Heures. C'est d'un triste. Perso, j'ai fait largement les premiers pas pour une approche sérieuse de ces deux trésors hors du commun. A vous mes lectrices ou lecteurs de prendre les vôtres si vous connaissez tel ou tel journaliste, tel ou tel professionnel de l'archéologie, etc...

 

Les commentaires sont fermés.