19/09/2019

Carnyx et enseignes gauloises, le sanglier à l'honneur

 

Qui connaît le prodigieux son du carnyx des Gaulois, instrument de guerre à gueule ouverte de sanglier qui servait à semer crainte et terreur chez l'ennemi?

Ci-dessus, la reproduction en représentation d'un carnyx celte. Rien ne dit que les originaux sonnaient exactement de cette manière puisque les vestiges de cet instrument sont très rares et qu'aucun embout n'a été retrouvé sur ceux-ci. Cela reste donc encore à l'état spéculatif. Par contre la représentation en elle-même de cet instrument est assez fidèle ici.

Et le son est remarquable sortant de la bouche de ce musicien. Un cousin lointain de notre corps des Alpes?

Qui connaît d'autre part les étendards des Gaulois? On connait bien ceux des Romains. C'était un objet sacré qui portait tout l'honneur des légions romaines et des armées gauloises. Chez les Gaulois, le sanglier semble se tailler la part du lion dans la représentation des enseignes.

Ci-dessous, deux objets issus du trésor de l'Areuse que j'ai étudié avec un peu plus d'attention ces derniers jours.

Tout est sujet à interprétation, bien entendu, quand les bijoux ont été salement mais délicieusement abîmés par le temps et les eaux tumultueuses (ça doit trembler sous la terre quand l'eau déferle avec son lot de pierres et de boue).

Voici donc en images, pour mes lectrices et lecteurs, ces deux autres curiosités. Pour tous les autres, je m'en excuse, il m'est impossible de faire plus si personne n'exprime le désir de me contacter pour qu'un jour le grand public en prenne connaissance...

20190919_055217.jpg

Petit bijou représentant peut-être la gueule ouverte à gauche d'un carnyx.

Si c'est le cas, ce serait une des deux seules représentations connues à ce jour de cet objet retrouvée sous forme de bijou et d'icône miniature de l'instrument... A étudier Mesdames et Messieurs les archéologues si l'envie vous en dit.

 

20190919_055301.jpg

Gueule ouverte à droite

 

20190919_002835.jpg

Porte-enseigne gaulois et son étendard?

(habillé probablement d'une peau de bête et d'une coiffe avec oiseau)

 

20190919_0028355.jpg

La tête et l'oiseau porté sur la nuque

 

20190919_00303777.jpg

Le même oiseau à l'arrière de la nuque.

 

20190919_003037777.jpg

Le porte-enseigne portant son étendard.

A noter le caractère phallique de cette représentation

qui veut démontrer probablement la puissance et la fertilité gauloise.

 

20190919_002835555.jpg

20190919_0030377.jpg

 

20190919_010610.jpg

L'étendard: tête de sanglier (?) surmontée de deux serpents

dont les têtes se rejoignent au sommet.

 

20190919_010134.jpg

 

20190919_005956.jpg

 

20190919_004825.jpg

Cet objet découvert il y a deux ans au bord de l'Areuse a d'abord été interprété poétiquement

comme "Le Poète portant sa Belle en étendard".

C'était avant d'acquérir quelques connaissances du monde des Romains et des Gaulois. Et j'ai été bien trompé par le fait qu'une forge du XIXème- début XXème siècle a fabriqué au même endroit, mais peut-être 2 millénaires plus tard, des soldats de plombs et des plombs de sac, voir des balles pour l'armée... Comme quoi, sans science, on est vite abusé par ce que l'on trouve.

Et dire que tout avait commencé au départ par des scories de fonderie que j'avais d'abord pris pour des restes d'une météorite. Fouiller, fouiller, il restera toujours quelque chose à creuser et à découvrir de sensationnel... Pour peu qu'on s'accroche sans relâche à son rêve et à son imaginaire.

 

Un contact extra-terrestre avec vous, Mesdames et Messieurs de la Science?

Les commentaires sont fermés.