21/09/2019

Les oiseaux se cachent pour mourir

 

A toi le jeune homme

qui est parti sans rien dire.

A toi le jeune homme

qui aimait la fête et l'alcool.

A toi que la mort a repris

comme par surprise

au petit matin d'un nouveau jour.

A toi Julio,

tes sourires et ton humour

ne seront plus là

pour égayer nos tristes jours

dans la cuisine.

A toi, le garçon

qui s'en est allé trop tôt

rejoindre le royaume des morts.

 

Deux trois animaux,

presque rien,

presque tout,

juste un petit trésor

trouvé au bord de l'eau

d'un passé disparu

en souvenir de toi.

 

Pour toi, Julio,

si tu me vois et me lit,

les casseroles ne joueront plus jamais

le même son dans notre cuisine.

 

20190921_072922.jpg

 

20190921_073007.jpg

 

20190921_073047.jpg

 

20190921_073301.jpg

 

20190921_165601.jpg

 

20190921_165647.jpg

 

20190921_072713.jpg

 

20190921_072753.jpg

 

20190921_073703.jpg

 

20190921_073641.jpg

 

20190921_073604.jpg

Ce bouquetin, ces oiseaux, ont-ils 100 ans

ou 2000 ans?

La science n'a pas encore parlé.

Elle ne parlera peut-être jamais

car nous vivons cacher dans notre cuisine

mais là où vont se cacher les oiseaux pour mourir

il y a toujours un paradis à conquérir.

 

Cette dernière photo,

c'était le 20 septembre

au matin de ta disparition.

Je ne savais rien encore.

Et pourtant, je n'avais jamais vu

autant d'oiseaux sur le lac de Neuchâtel.

 

20190920_092641.jpg

Lac de Neuchâtel, 20 septembre 2019, 9 heures 15

 

Les commentaires sont fermés.