23/09/2019

Apprends d'où tu viens pour savoir où tu vas

C'est sans doute bien d'apprendre à nos jeunes comment se servir de la technologie, d'Internet, et profiter des filières high-tech pour s'offrir un avenir...

Mais un petit soldat au service du grand Capital n'est pas juste un pion sur la carte d'un grand patron. C'est d'abord un être humain qui doit être formé dès son enfance et apprendre d'où il vient pour savoir où il va et surtout comment il y va et pourquoi il y va.

Le mondialisme a tué l'Histoire et la Géographie. Les droits humains se sont étendus à perpétuité en théorie mais en pratique nous voyons le retour aux dictatures, l'Etat autoritaire et arbitraire, et dans tous les clans politiques s'installent une sorte de police de la pensée pure qui exclue automatiquement celle ou celui qui semble "déviant".

De l'extrême-gauche à l'extrême droite en passant par le macronisme, tout le monde s'exclut parmi et lance des anathèmes sur les autres camps politiques.

Mais qui connaît encore un peu l'Histoire et la Géographie mouvante des peuples? Mais qui s'attache à connaître d'où nous venons? Et que fait l'école, le lycée, l'université pour former nos jeunes sur le temps long, le temps passé, le temps qui ne rapporte pas d'argent mais qui peut rapporter beaucoup quant à nos connaissances et surtout nos façons de faire face aux migrations, aux malaises des gens de souche qui n'ont pas demandé cette pression migratoire, aux gens de peu et de labeur qui bien souvent pensent à leur porte-monnaie qui s'appauvrit sous les contraintes de l'ultra-libéralisme mais qui ne s'intéressent pas vraiment aux causes de leurs malaises et surtout à leur haine de l'Autre, celui qui vient "bouffer" leur pain et leurs impôts à travers les politiques d'accueil plus ou moins efficaces et volontaires.

On ne peut pas falsifier l'Histoire. On ne peut qu'être ignorant soit par désintérêt du fait historique soit parce que les sciences et l'archéologie ont encore des énigmes non résolues sous la dent. Les idéologies pervertissent parfois l'Histoire pour l'éclairer à la lumière de leur propre bannière. Mais les sciences finissent toujours par rendre une certaine justice à la vérité historique.

Ci-dessous, je vous donne une lecture à lire. Un billet paru dans le Figaro il y a 7 ans. Est-ce mieux sous la présidence Macron? La France conduit sa jeunesse à un très grand désastre si elle n'offre plus aux millions d'élèves l'enseignement rigoureux, archéologique, et scientifique de son histoire passée très lointaine ou plus récente.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/08/24/01016-...

 

Les commentaires sont fermés.