24/09/2019

Le Sculpteur du Val

C'est un visage de bronze où s'illumine la terre,

Rayonnant follement dans les ténèbres du temps

Présent; où le soleil, d'un pays sans misère,

Nuit; c'est un petit val qui mousse de sang.

 

Un poète vieux, bouche muette, tête chenue,

Et la vie pendue à l'Arbre de Barbe-Bleue,

Dort; il est debout dans le vent, suspendu,

Guerrier fier dans l'azur où le passé fait feu.

 

Les pieds dans les tilleuls, il dort. Veillant comme

Veillerait un garde-malade, bête de somme:

Force de la nature, labours d'automne; il a froid.

 

Les embruns givrent ses lèvres bleue marines;

Il revient au soleil, sa parole brisant la vitrine.

Tranquille. Il a deux larmes rouges aux yeux.

 

L'Helvète Inconnu. Remerciements à Arthur Rimbaud et Jann Halexander...ainsi qu'au sculpteur helvète vieux de 2000 ans qui a créé cette beauté sans nom.

 

20190923_124356 (1).jpg

 

Nouvelle vidéo_Moment1.jpg

 

Les commentaires sont fermés.