26/09/2019

Ceci n'est pas un poisson d'avril, c'est un pipeline helvétique

J'aimerais être clair avec toutes celles et tous ceux qui m'accuseront de toutes sortes de méchantes choses.

Ma vie n'ayant jamais été un long fleuve tranquille, je suis attaquable et vulnérable sur bien des plans. Cependant j'ai mené ma vie tambour battant avec l'existence d'un grand perdant parmi ces gens qui ne sont rien pour Monsieur Macron et plein d'autres personnes tellement élitistes qu'ils et qu'elles ne s'aperçoivent jamais des trésors d'humanité qui existent chez les gens que l'on prétend hors d'intérêt pour la grande culture bourgeoise.

Un jour ou l'autre, tout se sait, et finit dans la soupe médiatique grimaçante et aigrie des jaloux et de ceux qui sauraient tout mieux faire pour s'épargner une vie de marginal qui a joué avec les règles de la loi pour survivre et ne pas devenir un cassos comme ils aiment bien le dire des gens à la rue et mépriser.

J'ai commis des erreurs monumentales dans mon existence dont la première fut de ne pas savoir quel métier je voulais faire à 20 ans. Et quand on n'a pas su trouver sa voie à 20 ans, il y a bien des chances que cela vire à un calvaire par la suite.

De ces erreurs j'ai tenté d'en faire un avantage et non une tare au risque de me noyer définitivement et d'être rejeté des autres. C'est dur de comprendre un incompris surtout quand les années s'accumulent comme des couches de sédimentation et que personne ne désire offrir une nouvelle chance à un grand perdant.

Il faillait que j'écrive cela avant qu'éventuellement le cirque médiatique ne se mette en branle et que les langues se délient. Je m'attends à beaucoup de couleuvres et de vipères et pas vraiment à de gentilles personnes bien intentionnées qui sauront comprendre mon point de vue. Je n'ai pas pris l'habitude que l'on me fasse de jolis cadeaux et que les gens se mettent aux petits oignons pour me faire plaisir. Donc je pars du principe que la meute agressive sera plus grande que la tribu des gentils qui admirent d'une certaine manière mon travail et ma façon d'avoir survécu aussi longtemps dans l'ombre en remettant sans cesse l'ouvrage sur le métier.

Et puis, si tout persiste en l'état actuel et que je reste un secret d'Etat, et bien un jour ou l'autre il n'y aura plus de blogueur mais un blog qui restera comme témoignage de l'existence d'un type ayant vécu dans la marge de la belle Helvétie toute sa vie.

Ci-dessous deux poissons celtes ou romains (je penche plutôt pour la créativité celtique) et la représentation probable d'un dieu celte sous forme de fibules ou bijoux helvètes.

20190926_144344 (1).jpg

 

20190926_144439.jpg

 

20190926_144646.jpg

 

20190926_144734.jpg

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.