28/09/2019

Ouroboros, le cri d'un fâché avec tout le monde

Pourquoi maintenir une telle distance avec un être humain? Est-ce le diable? A-t-il commis un tel crime qu'on doit l'ignorer et lui signifier son insignifiance comme être humain?

Pour les archéologues qui font la morale aux chercheurs de trésor; pour la Justice qui a condamné de jeunes explorateurs des mondes souterrains à la recherche de nos Anciens; pour tous les gens qui respectent la loi mais rejettent un être humain n'ayant ni droit à une réponse ni droit de rien si ce n'est celui de se taire à jamais, je vous donne les images de mes trois serpents de l'Areuse dont un se mord la queue.

Ouroboros, le serpent qui se mange la queue remonte à la haute Antiquité égyptienne au moins. La page Wikipédia vous renseignera sur ce serpent. https://fr.wikipedia.org/wiki/Ouroboros

Si les archéologues décident de venir visiter ma grotte, je pourrai leur indiquer l'endroit exact de mes trouvailles. Comme cela ils pourront peut-être imaginer un jour une vraie fouille archéologique. Mais il faut venir jusqu'à cet homme d'une façon ou d'une autre. J'ai une bonne cinquantaine de petits objets insolites qui valent ce qu'ils valent. Des anneaux, beaucoup d'animaux, et deux ou trois autres objets intéressants. Cela fait déjà pas mal pour envisager une fouille archéo. Et en tout cas c'est déjà mieux que leur chasseur de trésor officiel qui a omis de déclarer tant de trésors archéologiques durant ces trente dernières années et le lieu de leur découverte avant de les céder n'importe comment à des gens qui n'y connaissent rien du tout et ont failli perdre le trésor pour toujours.

 

 

20190928_154812.jpg

Deux serpents en plomb et un serpent en fer qui se mange la queue

 

20190928_155005.jpg

 

20190928_155025.jpg

 

20190928_155306.jpg

 

20190928_155236.jpg

 

20190928_160814 (1).jpg

Probable pointe de flèche antique trouvée au même endroit.

Probablement pas un objet du XIXème ou XXème siècle...

L'Areuse détient des secrets. Qui a envie de les découvrir?

 

 

Les commentaires sont fermés.