08/10/2019

MIckaël Harpon, le point de basculement...et le Coran

Plus les jours passent plus les révélations sur l'affaire Harpon sont inquiétantes.

Ce type, planté-là depuis des années au coeur du secret-défense de la France, a recueilli de très nombreuses informations sur ses collègues et sans doute sur les moyens dont la France se protège contre les risques d'attentats organisés par des islamistes ultra-dangereux.

Peut-on encore fermer les yeux sur les ravages de la radicalité provoquée par les écrits d'un homme-dieu révélé il y a 1400 ans qui demandait de tuer les infidèles et les ennemis de sa religion, de lapider les femmes adultères, de refuser de serrer ne serait-ce que la main des femmes lors de salutations sensées être fraternelles et cela pour cause d'impureté de la femme?

Il y a les versets du Coran qui sont acceptables et les autres, sataniques, qui ne peuvent plus être acceptés comme paroles divines et splendides. Il y a avait deux Prophètes en un, un dédoublement de la personnalité, un Muhammed bon, aimable pour sa communauté et un Muhammed haineux, vengeur, hargneux, misogyne et même pédophile, soutenant que la femme est inférieure à l'homme et lui doit obéissance, soutenant que tout autre religion est une fausse religion qui doit être combattue et éradiquée, soutenant que Dieu permet le mensonge, la trahison prônée et même exigée envers les kouffars, et le meurtre de ceux-ci au final.

Imaginons un seul instant qu'un fanatique d'extrême-gauche ou d'extrême-droite à la tête d'une secte mystique demande, à travers ses paroles et ses écrits, l'extermination des apôtres de l'ultra-libéralisme; exige également de ses fidèles le viol et le meurtre des femmes aux moeurs légères qui s'entichent d'hommes et de femmes adeptes de l'ultra-libéralisme, femmes toujours qui vendent leurs charmes au nom de leur liberté individuelle de faire ce qu'elles veulent de leur corps, et que, par ailleurs, ce même homme soit affable, doué de bonté et de patience, bienveillant envers sa petite communauté d'intérêt qui le lui rend bien, que pensez-vous que le pouvoir ferait avec cet homme aux paroles criminelles envers celles et ceux qui ne suivent pas sa doctrine hors-système?

Vous le savez toutes et tous. Ces écrits seraient interdits de diffusion et de propagation et l'homme enfermé pour longtemps (il aurait fallu enfermer plus longtemps Hitler avant qu'il ne cause tant de désastre) après jugement pour incitations répétées au crime majeure aggravé par la couverture divine et sous domination d'une croyance sacrée; sexisme, endoctrinement et lavage de cerveau de jeunes adeptes dans le but de fomenter et de pratiquer attentats; viols, et crimes prônés et pratiqués contre des personnes n'appartenant pas à la secte. 

Voilà la vérité crue de la radicalité coranique, à la fois rationnelle dans la démarche et métaphysique dans l'acte.

Mickael Harpon est un pur produit d'un Coran sacralisé en tous points dont les docteurs les plus fanatiques de cette religion ne permettent pas une version expurgée et moderne qui corresponde à ce qu'on attend d'une religion de paix et d'ouverture sur le monde à l'heure actuelle.

S'accrocher à une vision divine vieille de 1400 ans en acceptant tous les versets criminogènes c'est comme si nous nous accrochions aux dieux gaulois ou romains avec les rituels de sacrifice d'humains et d'animaux ou même à une Bible condamnant à l'enfer les homosexuels, les lesbiennes, les athées et païens croyants et croyantes d'autres rites religieux.

Les chrétiens ont bougé leur ligne. Beaucoup trop de musulmans et musulmanes sont resté-e-s scotché-e-s à leur ligne dogmatique qui propage un fléau incommensurable dans un flot durable de haine, d'incompréhension, de division insurmontable au sein de notre communauté. La haine se propage comme un incendie amazonien et nous étouffe à petit feu. Vouloir rester à la lettre fidèle aux versets coraniques plutôt que fidèle aux valeurs républicaines françaises et démocratiques crée un point de basculement irréparable dont Mickael Harpon, comme beaucoup d'autres adeptes de l'islam, a été à la fois la victime consentante et l'horrible bourreau satanique de ses collègues de travail surpris dans leur bureau par un homme calme et affable qui s'était transformé soudainement en furie bestiale et sanguinaire sous l'influence de la Voie divine coranique...

Quand est-ce qu'on se met à table pour parler des vrais problèmes que pose cette religion qui maintient mordicus que le Coran est sacré et intouchable?