09/10/2019

Une histoire belge pas drôle

A force de bouffer des burgers, les esprits se ramollissent à tous points de vue.

Cette fois c'est une grosse entreprise belge qui se risque à promouvoir le goût de l'authenticité et du véridique burger de sa fabrication, bien entendu. Sauf que pour intimider le quidam qui se doit de respecter son béatifié et divin burger unique, il se sert d'une publicité dans laquelle un sale type en costard-cravate plante un poing dans la gueule à une femme en hurlant: "Sérieux, un faux Bicky!".

Ah ben ouais. Il faut respecter la religion du sacro-saint burger et si tu ne la respectes pas et que tu me proposes à la place un faussaire à la table, gare à tes fesses ma poule.

C'est la que la pub en rajoute encore à l'ignominie. Parce que, chères lectrices et chers lecteurs, regardez bien la photo. La femme semble être d'une stature assez corpulente et ses bras assez masculins. Plantureuse et aux traits transgenres. Y a-t-il en plus un message subliminale contre les transgenres? C'est bien possible. Transformez la phrase origininale en "Sérieux, une fausse Bitchy" et vous aurez compris où se cache le second message, subliminal celui-ci, et non dit.

Je refuse de mettre cette image dégueu à vomir sur mon blog mais vous la trouverez partout dont ici:

https://www.lematin.ch/societe/vivre/societe/hallucinant-...

Bouffez moins de burgers et plus de plats de nos mères et grands-mères. Cela vous gardera l'esprit enragé luttant contre la malbouffe ordinaire de notre siècle.

Un petit plat de canards gallo-romain vous tenterait-il?...

20191007_143802.jpg

 

20191007_143626.jpg

 

20191007_143530.jpg

...Ou alors un beau croissant de lune royal?

20191008_232659.jpg

Bevaix, 8 octobre 2019