18/10/2019

Vraies et fausses monnaies helvétiques, aide aux débutants

Il n'est pas toujours aisé de distinguer le vrai du faux dans notre monde.

Il en va de même pour les monnaies. Cependant, plus la monnaie est récente, plus il est généralement facile de distinguer le vrai du faux. 

Le poids de la pièce, ses dimensions, sa frappe plus ou moins franche, le métal, ses défauts voir ses erreurs de frappe sont aussi des signes qui peuvent alerter sur l'authenticité de la pièce de monnaie.

Aujourd'hui, le géant chinois, Alibaba fabrique en quantité des fausses monnaies de toutes les époques. Ce sont en général des monnaies faites dans un mauvais alliage et la précision des dessins est souvent bâclée. Ni le poids ni les dimensions de la pièce ne sont en général respectés. Et pour cause. L'alliage de la monnaie n'est pas celui d'origine. C'est encore plus flagrant quand il s'agit de monnaie d'argent ou d'or. Alibaba copie mais en général pas avec comme matière première les métaux précieux correspondants.

Cela étant dit, si vous tombez sur des reproductions d'époque ancienne de très vieilles pièces de monnaie, rien ne vous dit qu'elles ne valent rien. Au contraire, elle peuvent parfois dépasser la valeur numismatique des pièces authentiques. C'est par exemple le cas d'un vieux fr.2-- helvétique en alliage incertain qui pourra trouver preneur pour parfois fr.50.-- alors que le fr.2.-- de la même année en argent s'échangera à peine pour fr.5.-- en état très bien... Donc pas de panique si vous détenez de fausses pièces de monnaies. Elles valent parfois plus que la valeur d'une vraie monnaie.

Exemples ci-dessous:

Vraies et fausses monnaies 1850 et 1851. Les années Farinet... Personne ne peut prétendre détenir de fausses monnaies de Farinet car les ateliers clandestins de cette époque sont relativement nombreux et Farinet lui-même changeait la qualité de ses reproductions en fonction des arrivages de la matière première d'Italie... Cependant, un petit frisson nous parcourt lorsque nous pouvons imaginer qu'une de nos pièces sort de l'atelier Farinet...d'autant que toutes les fausses pièces sont généralement détruites par la Confédération aussitôt saisies...

20191018_154329.jpg

A gauche, faux 20ct. 1850, au centre vrai  20 ct. 1850 (billon, 0,150 g d'argent),

à droite faux 20 ct. 1851

20191018_153914.jpg

 

Pièce de 2 francs suisse argent:

 

20191018_155543.jpg

A gauche, vraie monnaie, argent, poids exact, dimensions exactes.

A droite, fausse monnaie artisanale d'époque, alliage sans argent, dégradation de la monnaie, poids et dimensions inexactes...mais valeur numismatique sans doute plus élevée que la vraie... Fr. 5 à 6 francs suisse pour la vraie, fr.30 à 40 francs suisse pour la fausse...

20191018_155318.jpg

Atelier clandestin inconnu pour la fausse monnaie.

 

Dernier exemple, fr. 5.-- francs suisse 1850

 

20191018_160006.jpg

A gauche, faux fr.5.-- suisse 1850 (poids inexact, dimensions inexactes, frappe incertaine et bâclée (peut-être une pièce moulée plutôt que frappée, alliage sans argent)

A droite, vrai fr.5.-- suisse 1850 (argent, poids exact, dimensions exactes, frappe nette, précision des dessins.

20191018_160402.jpg

20191018_160512.jpg

Fausse monnaie, frappe grossière, pas nette, et bâclée.

20191018_160533.jpg

Vraie monnaie, frappe nette de la barre et des dessins en dessous. De plus la fausse monnaie est frappée différemment recto/verso que l'originale.

Dans ce cas, la fausse monnaie (peut-être Alibaba et possiblement non artisanale mais plutôt industrielle vaut à peine vingt ou trente francs et encore).

Tandis que la vraie peut valoir plusieurs centaines de francs voir plus au cours actuel et en fonction de sa qualité réelle et très rare (superbe).

 

Il vaut donc la peine de bien observer les monnaies que l'on trouve dans notre porte-monnaie ou que l'on veut acquérir...  

 

Le voile et la liberté

La polémique, une de plus, créée autour de cette maman portant le voile lors d'une sortie scolaire en France, n'en finit plus de créer un climat de tension extrême chez nos voisins.

S'il y a une chose que cette affaire démontre c'est que le pire est à venir si la France porte au pouvoir Marine Le Pen. Rien ne sera plus comme avant avec le Rassemblement National et la guerre civile sera aux portes de la République. Donc, encore une fois, pas de Marine Le Pen au pouvoir. Macron n'est pas le bon président pour cette France actuelle mais au moins il ne dérive pas vers des attitudes mettant clairement en danger la paix citoyenne malgré la colère légitime des Gilets jaunes.

Qu'est-ce que le voile pour une femme musulmane? C'est par là que nous devrions commencer en interrogeant celles qui, en France, ont préféré le porter dans la vie civile tandis que d'autres femmes musulmanes se sentent mieux sans ce signe distinctif d'appartenance à une religion. Le voile, et les habits pudiques qui l'accompagnent, signifie d'abord pour une femme qu'elle ne désire pas dévoiler ses attraits érotiques aux hommes de la rue. Cela devrait être un droit élémentaire pour toute femme y compris les femmes hors religion musulmane. Mais hélas ce voile musulman est né d'une exigence masculine et non d'une liberté féminine. Il est le signe de soumission des femmes à l'homme et au dieu fabriqué par un prophète même si ce prophète pensait sincèrement être habité par Allah. D'autres hommes et des femmes, dans l'Histoire, ont pensé être porteur de la pensée divine. Certains et certaines par pur désir de manipulations des esprits et de pouvoir, d'autres, comme Jeanne d'Arc, sincèrement habités par des voix venues d'ailleurs. En terme psychiatrique on appelle cela des hallucinations verbales et la personne est incapable de dire si elle se parle à elle-même ou si ces voix viennent d'ailleurs.

Si le Prophète d'Allah a demandé aux femmes de se couvrir c'était avant tout pour leur éviter que des hommes aient des pensées obscènes envers elles mais on ne peut s'empêcher de penser aussi qu'il l'a fait afin que les femmes mariées restent à leur mari plutôt qu'elles ne se laissent tenter par le diable adultère. La liberté, dans une démocratie et une République laïque qui se respecte, c'est de laisser les femmes libres de se vêtir comme elles le désirent indépendamment de leur croyance personnelle en un au-delà. Ce n'est pas aux hommes de dire aux femmes de la communauté et aux femmes de leur famille comment elles doivent se vêtir. Les femmes sont égales à l'homme en République. Si une femme se sent bien dans des vêtements pudiques qui cachent ses attraits féminin, c'est son droit. Si une femme se sent bien en minijupe et grand décolleté, c'est son droit. Une femme assume ses choix. Aux hommes de les respecter comme elles veulent bien s'habiller et sortir dans la rue. Si un homme choisit d'aimer une femme libertine, il en assume aussi les conséquences possibles. Si un homme choisit d'aimer une femme pudique, il doit lui laisser le choix de se vêtir comme elle le désire y compris si un jour elle fait preuve d'un désir de retirer son voile ou de déshabiller son corps en public. L'inverse étant aussi possible, bien entendu. Cela s'appelle la vraie liberté des choix d'une femme au sein d'une communauté.

Je trouve que la France d'aujourd'hui fait honte aux principes républicains et que les gens se tapent inutilement dessus en rajoutant de l'essence sur le feu communautariste qui se développe.

Si vous irez voir le film "Papicha" actuellement au cinéma vous comprendrez bien la différence entre la liberté du voile et la soumission au voile. L'héroïne du film a plusieurs copines dont une porte le voile. Aucun rejet de sa part envers son amie. Juste des discussions sur le ton de la plaisanterie animent les jeunes filles. Par contre, vous verrez la détermination de la jeune femme face au prosélytisme orchestré par des extrémistes religieux masculins et féminins. Cela s'appelle le droit d'être soi-même. Je te respecte si tu me respectes. Tu es mon amie si je suis ton amie comme je suis avec ma liberté de pensée, de conscience, et d'aimer.

Voilà. Je refuse de rentrer dans les arguments idéologiques des uns et des autres qui piègent tout le monde. Pour moi, le voile c'est juste une question de liberté de la femme par rapport à elle-même. Point barre.