30/10/2019

Le Nu, haram ou halal?

L'Unesco est-elle désormais dirigée par une secte mystérieuse à inspiration ou d'obédience islamiste?

C'est la question que l'on peut se poser en toute légitimité après avoir exigé d'habiller des statues déshabillées de style grec d'un artiste à Paris.

Cela commence plus qu'à bien faire cette police des moeurs qui chasse partout en toute impunité et qui en plus fait appel aux dons des citoyens et citoyennes pour couvrir ses frais pharaoniques.

Depuis quand Paris, la Ville dite Lumière, accepte-t-elle de se faire dicter ses choix culturels par un organisme mondialisé qui se prend pour un parangon de vertu et de culture? Qui a donné l'aval à cette prise de position stupide et exigé de l'artiste qu'il habille (d'un string avec pas mal d'ironie de la part de Stéphane Simon) ses statues?

Si l'Unesco ne supporte pas, ou plus, l'exposition et la vision de nus artistiques dans ses locaux, il faut alors se demander s'il représente bien une référence mondiale en matière d'art et de culture. Les affaires de patrimoine culturel ne sont pas sous les ordres de diktats religieux lancés par quelques personnes à la tête d'un organisme mondial...

Pendant ce temps, des pives et des glands de Chine se vendent au rayon COOP et MIGROS. Je préfère mes glands antiques bien de chez nous dont personne ne parle. Ils sont authentiques, fantastiques, et ils parlent de nos ancêtres celtes, de leur spiritualité et de leurs druides verts aux vertus magiciennes... Dommage que personne n'ait envie d'en discuter à travers un article médiatique... Cela aurait peut-être plus d'intérêt que de parler sans cesse de la commercialisation absurde et surréaliste du monde au profit de quelques milliardaires chinois et d'ailleurs.

20190912_074244.jpg

 

20190912_074348.jpg

Dois-je recouvrir ces glands helvètes d'un string ou d'une burqa, chers amis médiatiques?

https://www.lematin.ch/loisirs/statues-nues-censurees-str...

 

La pierre du Diable

(à base d'un caillou trouvé sur une plage de Vintimille,

de l'art et de la culture...)

 

Les commentaires sont fermés.