03/11/2019

Ces autres témoins du passé

Combien de secrets bien gardés une rivière gardent en elle pour des siècles voir des millénaires?

Quand vous vous promenez le dimanche près d'une source ou le long d'une rivière, il ne vous vient pas à l'esprit qu'en vous arrêtant en un lieu, l'esprit léger, le regard curieux, le désir de remonter le temps à la recherche d'une trace, d'un témoin qui donnerait un indice sur les gens du passé, il vous vient alors une sorte de joie enfantine quand vous tombez sur un objet, ne serait-ce le plus insignifiant, qui vous indique que des populations ont vécu dans le coin il y a très longtemps et que votre découverte vous rattache tout soudain à elles, à leur façon de vivre, d'aimer, de travailler, de croire, de laisser dans la pierre ou le métal le souvenir de leur passage.

Bien entendu, il faut s'armer de patience et avoir l'oeil et les sens bien ouverts pour repérer des objets parfois minuscules et partiellement détériorés voir recouverts d'une couche de limon qui les défigure ne livrant pas immédiatement toute la saveur de l'objet. S'en suit alors une phase de nettoyage et de recherche de l'objet à travers les livres ou sur Internet. Pour certains d'entre eux, le mystère reste entier et seuls des archéologues pourraient vous dire à quoi ils auraient pu servir.

Ci-dessous, quelques objets, dont une hache en roche granitique très probablement du néolithique, tous trouvés dans la même zone de l'Areuse, et en plein village de Boudry, où se mélange les siècles, voir les millénaires, d'un temps révolu.

Promeneurs, promeneuses, nos rivières ont encore des choses à nous apprendre et à nous restituer. Ouvrez l'oeil! Et pas seulement sur le barbecue et la bonne bouteille de vin de la région.

 

20191103_074636.jpg

Les commentaires sont fermés.