03/11/2019

La pêche à Lousonna

Il y a 2000 ans, rappelons-nous que le Christ a parmi ses disciples un certain nombre de pêcheurs.

Ce n'est pas étonnant. Les pêcheurs de cette époque sont considérés comme le bas de l'échelle sociale. Ils sont pauvres et on les voit comme des marginaux entre deux mondes. Rappelons-nous aussi la parole d'Aristote. "Il y a trois sortes d'hommes: les vivants, les morts, et ceux qui vivent sur la mer".

Donc si les pêcheurs sont chargés d'apporter la nourriture à la communauté, ils ne sont pas pour autant très considérés et courtisés par la population. Ils font comme qui dirait bande à part, solitaires marins et maris toujours en sursis. Même au bord d'un lac, être mariée à un pêcheur ne garantit pas de garder son mari longtemps. Il s'use, vieillit plus vite que les autres hommes, et il peut à tout moment disparaître lors d'une tempête ou durant un coup de tabac subit sur le lac.

Neptune est donc le dieu auquel il est nécessaire de sacrifier pour s'attirer les grâces divines qui apporteront du poisson en quantité et qui protégeront les marins de la colère du ciel et du lac. 

Nos Helvètes, après avoir abandonné les berges de nos lacs, sont de retour suite à la terrible défaite de Bibracte. Désormais, ils vont rester attacher à leurs terres grâce à César. Ils ne vont pas pour autant abandonner leurs croyances et même ils vont renforcer leurs particularités et leur singularité par rapport aux autres tribus celtes de la Gaule.

Nous n'avons pas retrouvé de traces de filets de pêche de cette époque si ce n'est les éléments métalliques tels que les plombs qui lestaient les filets. Nous ne savons donc pas vraiment de quelles formes, de quelles grandeurs et comment les pêcheurs établis à Lousonna se servaient de leurs filets pour attraper le poisson. 

Mais l'objet fabuleux dont je vous ai déjà plusieurs fois parlé donne une piste fort intéressante quant à la manière de pêcher à cette époque chez nous. Je l'ai rempli d'eau afin de mieux distinguer le filet gravé dans le creux de l'objet. La pigmentation rouge a été ajouté après la gravure de la pierre comme d'ailleurs sur l'ensemble de l'objet, pigmentation rouge qui a aujourd'hui presque disparu  sur le visage du Neptune helvète.

Un coup de filet des milieux archéologiques pourraient sans doute donner plus d'explications et de connaissances au sujet de ce merveilleux Neptune unique et bien de chez nous...

20191103_164001.jpg

 

20191103_164051.jpg

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.