11/11/2019

Santi Abascal, une Espagne en proie à ses vieux démons

A la tête de la troisième force politique du pays, le nouveau leader espagnol est prêt à mettre le feu du terrorisme et de la dictature en Espagne.

Les peuples européens votent de plus en plus pour des formations fascistes qui n'assument pas publiquement leurs liens à des personnages du passé tel Mussolini en Italie, Hitler en Allemagne, Franco en Espagne... Pour la France, Pétain étant la seule figure de "gloire" et de référence au Rassemblement National.

Nous somme réellement dans un monde hyper dangereux qui perd peu à peu toutes ses valeurs démocratiques et spirituelles au profit de valeurs dictatoriales dont une partie des multimilliardaires de la planète font bien plus confiance pour défendre leurs propres intérêts dans un jeu de l'ombre machiavélique qui va tuer toutes nos démocraties et nos libertés.

L'obscurantisme tombe sur le monde. Le voile de la dictature et des crimes abominables s'installe sur le visage de Dame Démocratie. Le chiffon rouge que ses formations d'extrêmes droites agitent pour exciter les foules contre les boucs émissaires pratiquent que sont finalement devenus les Musulmans et les migrants n'est qu'un prétexte pour ses formations qui mettront en place des lois liberticides qui toucheront tout le monde, toutes les personnes qui ne marcheront pas droit dans les bottes du pouvoir et ne se soumettront pas aux forces fascistes au pouvoir.

La soumission des peuples ne se fera pas face à l'islam politique qui n'aura jamais les moyens de ses ambitions nébuleuses. La soumission des peuples risquent bien de se faire au profit de formations fascistes qui déploieront la brutalité policière et militaire qu'on a déjà connu dans le passé. Ces formations continueront à servir le Grand Capital avec d'autres moyens que les méthodes prônées par Macron pour la France. Nous serons alors sous l'ère irresponsable, irrespirable, intolérable, et sans doute au stade terminal de l'Humanité. Des actes terroristes se dérouleront partout en Europe, des ordres barbares des fachos y répondront avec la dureté la plus extrême en nassant des foules entières en protestation dans la rue, en organisant des rafles collectives, en exécutant par milliers des personnes.

Sans réaction des peuples, nous sommes à la fin de nos humanités et au début de la destruction totale du monde.

A nous toutes et nous tous de savoir réagir ou de mourir. Le climat a besoin de forces vives positives pour construire un monde viable pour toutes et tous. Le climat ne sera notre allié que si nous pratiquons des politiques respectueuses des ressources naturelles de notre planète. Sous des formations fascistes, en aucun cas nous parviendrons à mettre en place de telles politiques exigeantes pour nous-mêmes et demandant de nombreux sacrifices personnelles compensés par des rapports de vie beaucoup plus harmonieux.

Il est minuit moins une et les peuples tombent peu à peu dans les bras des forces du Mal. Allons-nous céder à la tentation du Mal?

https://www.lematin.ch/monde/succes-extreme-droite-espagn...

Srebrenica

 

J't'ai jamais dit frérot

que j'voulais être leur gourou

ni même leur maître à penser.

J'ai jamais imaginé cela.

Je n'imagine que ma poésie.

J'ai jamais eu une cour de flatteurs

et des filles qui tombent dans mon lit,

des filles à ma pelle mécanique

qui se pâment d'adoration

à un discours bidon comme celles qui

se sont laissés tombés en amour

pour les mots de Ramadan ou Zemmour.

 

Je marche solo

à l'ombre de toutes les modes.

Je marche solo

et je le paie grave en terme de solitude.

Je marche libre.

Et je ne veux personne

qui vienne lécher mes mots et mes bottes

et se soumette à mes lettres.

 

J'aime pas impressionner.

J'aime pas fasciner.

J'aime pas contrôler.

J'aime pas contraindre.

J'aime pas soumettre.

J'aime pas l'idéologie.

J'aime pas la force armée.

J'aime pas les menaces.

J'aime pas la manipulation.

J'aime pas les chantages.

J'aime pas le langage de haine.

J'aime pas la langue des élites.

J'aime pas l'élitisme.

J'aime pas les nazis.

J'aime pas les goulags.

J'aime pas les directeurs de conscience.

J'aime pas les tribunaux expéditifs.

J'aime pas la pensée unique.

J'aime pas les ordres des dictateurs.

J'aime pas les exécutions arbitraires.

J'aime pas ceux qui se croient normaux

en tuant les gens qu'ils prétendent dégénérés.

J'aime pas les systèmes liberticides.

J'aime pas les ordres absurdes.

J'aime pas tellement de chose.

 

Mais une chose est sûre, frérot.

J'aime ta liberté et la mienne.

Et j'aime les Fleurs du Mal.

La poésie seule protège les êtres humains

de leurs pires démons

parce les poètes se mettent en danger

alors que les faux poètes

mettent en danger la vie des autres.

 

 Srebrenica , souviens-toi.

 

 

   

 

Les commentaires sont fermés.