13/11/2019

44 ans de silence

Pourquoi une femme attend 44 ans avant de parler d'une agression sexuelle violente? Pourquoi ne pas porter plainte sur le moment des faits? Pourquoi protéger un agresseur qui risque de récidiver en gardant le silence sur son propre viol?

De l'extérieur c'est difficile à comprendre même pour certaines femmes qui peuvent aussi douter de la véracité des faits et qui peuvent penser que ces femmes se déclarant victimes d'une célébrité et qui sortent d'un long silence cherchent l'argent plus qu'une quelconque vérité.

Tentative d'extorsion, faux témoignage, et atteinte à l'honneur d'une personne se paient pourtant cash devant la justice et les célébrités ont des moyens de payer des avocats talentueux pour les défendre avec la dernière énergie.

Hors dans le cas de la nouvelle affaire Polanski à la sortie de son film remarquable (je l'ai vu aujourd'hui) sur l'affaire Dreyfus, c'est comme si Polanski payait d'un seul coup son immense hypocrisie et son identification, assez nauséeuse pour le coup, au personnage de Dreyfus (il l'a dit lui même) pour les crimes qu'on lui prête et qu'il n'aurait pas commis selon sa version.

44 ans après, il est en effet difficile de rétablir la vérité sauf que la jeune femme avait parlé à son entourage de l'acte violent qu'elle avait subi quelques mois plus tard sans pour autant en prévenir la justice. Elle avait peur de Polanski et pensait qu'il aurait pu la tuer si elle parlait...

Monnier (la victime présumée de Polanski, ndlr) a déclaré qu'il avait essayé de lui faire avaler une pilule lors de l'attaque et s'était ensuite excusé en pleurant tout en exigeant une promesse qu'elle ne le dirait jamais à personne. 

in https://www.dailymail.co.uk/news/article-7670159/Roman-Po...

Cette courte déclaration de l'actrice et photographe résume à elle seule les raisons de son silence et aussi du ressenti profond du cinéaste qui s'est alors senti coupable de son acte tout en tentant de le masquer aux yeux du monde.

Le milieu du cinéma s'est un peu comporté comme la Grande Muette lors de l'Affaire Dreyfus. On fabrique de l'artifice autour de la star. On prétend qu'il n'est pas l'homme que ses accusatrices dénoncent mais que les accusatrices sont irrémédiablement des affabulatrices. On protège l'institution jusqu'au bout pour ne pas la voir éclabousser de boue alors que seul le glamour et l'aura de lumière doivent resplendir aux yeux du grand public.

Si Polanski est coupable, le milieu du cinéma est coupable. Et si la victime n'a pas dénoncé à la justice elle s'est portée préjudice à elle-même durant toutes ces années. Tant pis pour elle.

Il est peut-être temps pour Polanski et le milieu du cinéma de faire leur coming-out et accepter la réalité des faits. 

Dreifuss était une victime toute désignée de l'antisémitisme régnant en France. Ne faisons pas d'une accusatrice de Polanski une victime de l'antiféminisme.

Pour ma part, je peux croire qu'une femme se taise durant 44 ans et que, ne supportant plus l'hypocrisie et la suffisance de son ancien agresseur qui se prend pour un cas comparable à Dreyfus, elle finisse par craquer en délivrant une vérité que le cinéma français voudrait bien voir cacher sous le tapis à jamais.

L'affaire Dreyfus au cinéma a fait éclater la vérité. Mais pas dans le sens ou la grande muette du cinéma l'aurait souhaité et pas dans le sens ou Polanski l'aurait voulu lui aussi.

Roman Polanski peut enfin à nouveau pleurer en demandant pardon à sa victime et en arrachant son masque de fer. Le fera-t-il réellement? Ce n'est pas du tout certain. Il pourrait garder avantageusement une allure méprisante tout en niant fermement les actes barbares envers celle qui a osé parler du crime alors qu'il lui avait implorer de garder le secret il y a 44 ans...juste après l'horrible scène de trahison de la féminité qu'il a commis en violant cette jeune fille.

Les Polanski d'un côté; les anti-Polanski de l'autre, deux camps qui risquent de se déchirer encore très longtemps sur cette affaire sauf si Polanski lui-même prend enfin le risque de surfer sur la vague de la sincérité et du pardon.

https://variety.com/2019/film/news/roman-polanski-rape-va...

Les commentaires sont fermés.