13/11/2019

La malédiction de notre temps

Que signifie donc porter l'étoile jaune dans un cortège de protestation 80 ans après la déportation et le massacre des Juifs?

L'instrumentalisation d'un signe peut faire dire tout et n'importe quoi. Pause victimaire obscène que cette petite fille qui en porte une lors d'une manifestation contre la haine des musulmans (islamophobie on n'ose plus l'écrire désormais parce que déjà considéré comme critiquable puisqu'il signifierait qu'on n'a pas le droit de critiquer cette religion, le Coran, son système politique et la charia qui va avec. Alors écrivons musulmanophobie c'est plus correct puisque cela s'adresse à une collectivité humaine qui est détestée pour son choix, son orientation religieuse et non au livre qui lui a le droit d'être ouvertement critiqué comme n'importe quelle religion)?

Donc, pour être politiquement correct, il aurait fallu dire "Manifestation du 10 novembre pour la lutte contre la musulmanophobie". 

Il y a 80 ans, les Juifs ont été pourchassés partout en Europe pour ce qu'ils étaient: des Juifs. Des Juifs accusés de tous les maux et surtout accusés d'être trop riches, de tirer les ficelles de la politique, d'être dans tous les cercles d'influence des nations européennes. Hitler est arrivé et l'Allemagne a alors pu commencer sa chasse à la femme juive et à l'homme juif. La solution finale... Tout cela au nom d'une idéologie pure: la race aryenne qui devait imposer son ordre, sa discipline, ses valeurs, partout sur le Troisième Reich. La race d'une élite aux cheveux blonds qui devait dominer le reste du monde et massacrer tout ce qui pouvait exister d'impur.

Aujourd'hui, certains en France et ailleurs feraient volontiers la chasse aux musulmans, aux migrants, aux gilets jaunes (catégorisés comme cassos et pauvres vivant aux crochets de ceux qui travaillent alors que bien souvent ils travaillent pour des salaires de misère), aux artistes dit dégénérés par l'Hitler original de l'époque dont je me considère faire partie (mais Maître Collard dirait peut-être aux médias que je suis leur gourou idiot, leur Hitler débile, parce que je serais pour un soutien avéré de l'islamo-fascisme en m'affichant ouvertement du côté des musulmans trop souvent pris pour cible...perversion de la pensée, distorsion du langage chère à l'extrême-droite).

Mais venons-en à cette fameuse étoile jaune. La porter comme signe de lutte contre le nazisme serait-il obscène? La pause victimaire serait-elle la seule vision possible et la porter serait à vomir en égard à ce que les Juifs ont vécu dans les années 40?

L'étoile jaune est pour moi un symbole d'alerte extrême et ultime pour dire à la République qu'elle doit faire attention à qui elle donne le pouvoir, à qui elle offre de l'intérêt, du crédit et du pouvoir. Des Marion Maréchal, des Zemmour ou des Manon Aubry, des Kery James?

La polémique qui entoure cette affaire du port de l'étoile jaune durant la manifestation du 10 novembre montre encore une fois que nous ne parvenons jamais à parler du fond du problème mais seulement du bruit et du buzz médiatique que cette affaire peut créer.

Il n'est pas question ici de céder du terrain à l'islam politique. La religion ne doit jamais devenir le bras armé, politique, et spirituel d'une nation démocratique et laïque. En cela je ne céderai jamais de terrain aux islamistes. Mais je ne céderai jamais non plus aux fascistes qui veulent prendre le pouvoir pour chasser le musulman, le migrant, le gilet jaune donc les pauvres, l'artiste dégénéré, donc les artistes qui voient clair et juste dans le jeu des néonazis. 

 

Les commentaires sont fermés.