20/11/2019

Faut-il punir Roman Polanski par la censure?

Roman Polanski est en train de prendre toute la mesure de la désapprobation vive du public qui existe désormais autour de sa personne et de son oeuvre.

Mais le public a-t-il raison de vouloir censurer l'oeuvre d'un homme qui a réussi à échapper le plus clair de son temps à la justice et qui a été admiré, voir adulé, par le grand public pour son oeuvre majeure?

On peut vouloir châtier l'homme en refusant d'aller voir son dernier film au cinéma. Mais je ne crois pas que cela soit la bonne manière de punir un homme pour ses actes abjectes pratiquées sur plusieurs femmes.

On pourrait alors censurer tellement de grands films car plusieurs grands cinéastes ont commis des actes répréhensibles envers des femmes et des hommes en position inconfortable. Est-ce que la promotion canapé, obligatoire dans certains milieux pour obtenir un rôle ou rester au contact des "gens qui comptent" pour faire carrière, n'a pas été créer par notre système où les hommes dits dominants ont toujours su profiter un maximum de leur position supérieure pour faire du chantage sur des jeunes femmes ou des jeunes hommes? Est-ce un viol ou est-ce un acte consenti quand une femme dit oui à un homme directement ou plutôt indirectement responsable de son éventuelle promotion future au rang de star ou simplement de position supérieure en gain et en pouvoir dans une entreprise? Une femme qui veut réussir a souvent du se laisser aller à la pratique de la relation sexuelle pour obtenir les faveurs d'un patron, d'un directeur, d'un metteur en scène, d'un producteur pour l'industrie du cinéma. C'est l'échange de "bons procédés" selon les hommes qui se sont toujours considérés comme supérieurs à la femme et donc comme "propriétaire" légitime de la sexualité féminine.

Va-t-on donc refuser d'aller au cinéma parce que ce système honteux et détestable a été érigé en façon de faire partout dans le milieu artistique comme politique, ou économique? 

Derrière chaque film, chaque starification, combien de femmes se sont couchées pour réussir? Elles ont dit oui. Certes. Mais sous la pression d'un chantage. Je te donne mais alors tu me donnes ce rôle ou cette position. Genre de prostitution déguisé ou viol autorisé par la femme elle-même? La définition du viol est très simple quand l'homme ne donne rien en retour si ce n'est sa violence imposée. Elle est beaucoup plus trouble quand une femme se sent obligée de le faire pour réussir sa carrière.

Donc c'est un peu absurde de vouloir punir Polanski par la condamnation et la censure de son oeuvre. C'est du moralisme à la petite semaine et, pour celles et ceux qui ont le pouvoir de fermer la porte aux films du cinéastes, c'est se donner un peu trop bonne conscience facilement. Parce que pour tous les autres films, ils acceptent les trucs un peu trop suspect qui ont peut-être existé autour du tournage du film? Nous avons tous et toutes un peu les mains sales et pas seulement concernant le cinéma. Les hommes politiques qui nous gouvernent et qui créent des guerres? Le marché qui nous oblige à acheter nos produits dans les multinationales alors que des enfants, des femmes, des hommes, sont super exploités et que des pollutions effrayantes mettent en danger la survie des espèces? Tout est propice à la culpabilité personnelle. Et tout est susceptible de censure. Qui sait si le bon pain que j'achète au boulanger du coin ne cache pas un homme qui tabasse et viole sa femme dans l'intimité? Et si cela se découvre, alors oui l'homme fera de la prison mais il fera alors son bon pain pour les prisonniers peut-être ou, dix ans plus tard, après avoir changé de vie et de femme, il refera du bon pain ailleurs avec peut-être des sentiments bien meilleurs envers sa nouvelle femme?

Et dites voir vous tous, vous toutes. Le Monsieur Polanski, ça fait 40 ans et plus qu'il a commis ses crimes. N'a-t-il pas voulu se racheter à travers son oeuvre? A-t-il fait d'autres conneries dans les disons 40 dernières années qui mériteraient qu'on le châtie définitivement et à vie? Et son épouse et actrice, Emmanuelle Seigner a-t-elle du subir un homme violent et violeur pour rester à ses côtés?

Le parcours de tout être humain ne se résume pas à d'éventuels gestes odieux qu'il aurait commis. Nous ne sommes pas des êtres parfaitement raisonnables et parfaitement programmés pour être gentil, attentionné, affectif, et non-violent. D'autant moins les garçons qui doivent apprendre l'art de la guerre, l'art de la compétition et de la réussite sociale à n'importe quel prix. La preuve: l'ultra-capitalisme. 

Donc je trouve un peu étrange que l'on se mette à demander la censure d'un film, très bon par ailleurs, parce que son réalisateur s'appelle Roman Polanski. On pourrait alors aussi faire une demande de censure contre toute sorte de politique, de Trump à Poutine en passant par Macron par exemple, ou plus encore contre certains régimes fous et sanguinaires de Corée du Nord et son maître Kim grand dieu de sa secte national ou celui du maître de Syrie qui cherche sans cesse des excuses à ses propres horreurs sous des aspects et des effets d'un parfait glamour perpétuel grâce à sa très classe épouse. Le sang, comme l'argent, n'ont pas d'odeur quand tout est caché par des artifices impressionnants de pouvoir et de gloire.  

Donc non. Je ne suis pas pour la censure d'une oeuvre artistique. Je suis pour le devoir d'en comprendre les rouages sur l'intimité de son créateur.

Pour la punition infligée, c'est aux femmes victimes de se déclarer et de mener leur combat comme elles l'entendent. Je pense qu'Emmanuel Seigner ne doit pas forcément être heureuse d'apprendre qu'une sixième femme aurait été victime de son mari il y a 43 ans de cela. Mais c'est à elle de savoir si elle a encore la force de soutenir son homme dans son grand âge (90 ans) ou si elle a soudain le souhait de le laisser à lui-même avec ses multiples démêlés. L'amour est parfois une rude épreuve à surmonter. Cela devrait, par un malheureux jeu de mots, saigner de larmes et de tristesse dans le couple Polanski.

L'artiste parle désormais à sa tête.

Pas à celle du bas,

celle du haut.

https://www.lematin.ch/loisirs/cinema/collectivite-veut-d...

 

 

 

Commentaires

Argumentation très convaincante.

Écrit par : Mère-Grand | 21/11/2019

Les commentaires sont fermés.