21/11/2019

Et si les femmes portaient un voile orange à Neuchâtel?

Le titre de ce billet n'est pas un appel et une revendication à l'islam. Bien au contraire, il est un appel urgent en soutien à la cause féminine victime des violences masculines et des discriminations sociales comme le salaire ou la représentation féminine au niveau des différents pouvoirs sociétaux.

Le voile fait polémique partout parce qu'il serait l'apanage aujourd'hui d'une religion qu'on appelle islam. Hors le voile a été parfois porté par ma grand-mère et ma mère il n'y a pas si longtemps que ça, catholiques de confession qu'elles étaient, mais qui ne l'ont jamais revendiqué comme symbole religieux. C'était un comportement naturel, essentiellement de pudeur en rentrant dans une église et parfois de récréation et de mode concernant ma mère.

Le foulard est et devrait rester avant tout un vêtement féminin qui fait partie de son habillement dans bien des cultures comme la casquette ou le chapeau sont des objets plutôt masculins qui sont portés par des hommes d'origines et de cultures très différentes les unes des autres.

On ne devrait en aucun cas demander à une femme, musulmane ou pas, pourquoi elle porte un voile dans la rue ou au travail. On devrait la laisser libre de son choix, qu'il soit culturel, religieux, revendicatif pour une cause aussi importante que la liberté féminine, la non-violence, l'égalité et la liberté, ou alors simplement objet récréatif et de mode.

Le foulard est un sujet polémique qui n'a pas lieu d'être en société ni de la part des docteurs de l'islam ni de la part de quiconque d'autre. Une femme porte un voile si elle a envie de le porter. Sa signification est d'ordre privé et ne regarde qu'elle. Et si elle en fait une cause, un combat publique pour l'égalité des sexes, la non-violence, et sa propre liberté féminine ou alors pour son adhésion spirituelle à son dieu intime, c'est son choix strictement personnel.  

Il faut arrêter d'agiter le foulard féminin comme un torero agite un chiffon rouge devant le taureau. La femme n'est pas la propriété d'un homme ou d'hommes religieux qui lui dicteraient sa façon de se vêtir. Elle est libre et s'habille comme elle veut dans la rue et à la maison. Poser la question du foulard à une femme n'est pas respectueux de sa personne et de sa féminité.

Ces débats sans fin autour du voile "islamique" est très désespérant. C'est plus grave que ça encore. Cela fait penser, en écoutant Zemmour, que les femmes voilées ne méritent pas de la France, qu'elles en seraient les traîtresses qu'il faudrait expulser du territoire. Le communautarisme commence sérieusement quand on veut signifier à des gens que par leur façon d'être et de s'habiller ils et elles n'appartiennent pas au même pays, à la même communauté. A force de le dire et de le rabâcher on crée effectivement du communautarisme et de la division jusqu'à pousser à bout et créer les conditions d'une guerre civile. Zemmour et autre Marine Le Pen sont les vrais ferments et responsables d'une guerre civile qui pourrait surgir en France. Qu'on se le dise.

Un voile orange en début décembre à Neuchâtel contre les violences faites aux femmes pourrait déplacer le curseur ailleurs loin de cette hideuse polémique et cette obsession folle qui a été crée de toute pièce autour des femmes musulmanes portant le foulard.

https://www.24heures.ch/suisse/suisse-romande/violence-fe...

20161009_174952222.jpg

Marianne victime de la folie fasciste 

 

20161009_111237.JPG

Portrait de ma Mère

(Tableau peint par mon père début des années 60)

Les commentaires sont fermés.