27/11/2019

Black Friday: quand une parole humaine devient volonté divine

Comme c'est la semaine du Vendredi Noir et non celle du Vendredi Saint pour les chrétiens ou celle de toutes les semaines, Vendredi de la Prière, jumu-'ah, chez les musulmans je me permets de sidérer les gens qui croient toujours durs comme fer à une religion qui serait littéralement tomber du Ciel dans le cerveau d'un seul être humain. Mais lequel? Le Christ ou Muhammed? Vous n'y êtes pas. Amazone ou Apple ou GAFA, tous les dieux du commerce mondialisé.

Dans Vendredi il y a le Verbe "Vendre". Et si le Christ a été crucifié pour avoir dispensé sa "bonne parole" céleste et s'être pris pour le Fils de Dieu, ce qui, devant l'empereur romain qui se prenait lui-même descendant des dieux ne pouvait être qu'un blasphème et une hérésie de pauvre type marginal agitant dangereusement le mental des foules pauvres et peu éduquées, je me demande bien aujourd'hui comment un pauvre type pourrait crucifier l'orgie commerciale de cette semaine face aux messes incantatoires des grands prêtres publicitaires et des maîtres du monde nous vantant des rabais exceptionnels et mirobolants pour ce fameux Vendredi...

Le Coran dit: "« Ô vous les croyants ! Lorsque l’on appelle à la prière du vendredi, accourez à l’invocation d’Allah et cessez tout commerce. Cela est bien meilleur pour vous, si vous saviez ! » (Sourate 62, Al-Jumuaaya 9.) source Wikipédia et le Coran, bien entendu. Mais Wikipédia s'intéresse de manière bien plus universel à toutes sortes de sujets, du plus trivial au plus céleste. Donc je préfère comme source courante et quotidienne, simple et facile, la gratuité de Wikipédia, désolé soeurs et frères musulmans-nes. Je n'ai pas le feu sacré exclusif pour une seule et unique religion.

Ceci dit, ce qui me fait sourire doucement c'est d'imaginer le nombre de musulmans et de musulmanes, croyant dur comme fer au Coran, par ailleurs contraints et sans doute très minoritaires ou alors sans moyens financiers, qui ne se précipiteront pas dans les bouches de l'enfer commercial de ce Vendredi Noir.

Les cabas remplis à raz-bord, la mine satisfaite des youyou tubeuses voilées, ou non, soldates de la consommation effrénée, montrant leur razzia dans les super-marché par vidéo-vision mondiale avec leurs copines et copains, la pierre noire de la Kaaba fera certainement grise-mine débordée qu'elle sera par le tsunami commercial de la nouvelle religion mondiale qu'est le Black Friday.

Le marché a tout compris. Il sait comment soumettre une foule à sa soif de plaisirs immédiats. Satisfaire ses désirs. Le Ciel est actuellement rempli de sinistres personnages se prenant pour les terroristes d'Allah, autant joué le jeu de la séduction sur Terre en se ruant à la porte des grands magasins avant même les heures d'ouverture, couchant même, se prosternant devrais-je ajouter, par des températures à ne pas mettre un croyant dehors, devant l'autel de l'enseigne sainte, emmitouflés dans leurs doudounes de luxe (faudrait tout de même pas que tous ces gens soient confondus avec des SDF, ça ferait très mauvais genre), les foules attendent l'heure de se ruer sur les objets tant convoités. Dieu peut attendre à la porte, dedans il y a Satan et l'empire des sens qui tend ses bras d'amour au public contre quelques billets de cent ou de mille.

La volonté divine s'appelle Vendredi Noir ou plutôt Black Friday puisqu'elle nous vient d'Amérique et non d'un pauvre berger du désert un peu barge mais convaincu par une voix céleste et convainquant les foules ou d'un SDF clandestinement né, dans une misérable auberge, d'une femme ayant commis le péché de chair hors mariage et qui, voulant l'a rachetée aux yeux du monde, se prit pour le Fils de Dieu. L'inversion était géniale. D'une femme s'étant laissée guider par ses sens il en fit ainsi une Sainte Vierge aux yeux du monde. Digne fils de sa mère et marchand céleste d'exception. Un peu à l'image des marchands du temple qui passent pour des rois mages et des bons samaritains en ce jour sinistre de Black Friday. 

Comment crucifier le Black Friday pour sauver la planète et l'Humanité? Même la petite grande Greta Thunberg ne semble pas être la messie tant attendue et entendue des foules. Mais elle est encore très jeune et elle pourrait finir par devenir déesse et idole aux yeux des jeunes générations si elle croit fermement en ce qu'elle raconte aux peuples du monde.

Greta, tu achèteras quoi ce Vendredi?

La jeune baigneuse romaine dans le cerveau d'un dieu helvète

20191124_0905233.jpg

 

20191124_0902211.jpg

 

20191124_090221.jpg

 

20191124_090523.jpg

 

20191125_090413.jpg

La Baigneuse porte un monokini romain de marque anonyme

(année 0, siècle du Christ et d'Octave-Auguste)

 

 

Les commentaires sont fermés.