14/12/2019

Le berger qui porte un voile...

Qui veut interdire de porter un voile sur la voie publique devrait réfléchir à la bêtise de son obsession.

La question n'est pas de détester voir de haïr une religion. La question est de savoir si l'obligation de porter un voile dans certains pays à domination musulmane déteint sur nous au point que nous voulions nous comporter comme ces pays en voulant interdire de porter un voile aux femmes...ou aux hommes, pourquoi pas. La capuche étant également une sorte de voile quand il fait froid, par exemple.

Les enragés du laïcisme font plus de mal à la laïcité que de bien. Être laïc c'est être pour toutes les libertés y compris les plus farfelues tant qu'elles ne contreviennent pas à la loi démocratique. Une femme portant un voile ne trouble aucunement l'ordre public...au contraire d'une burqa qui empêche la reconnaissance faciale et qui coupe la femme de son accès à la société civile puisqu'elle ne ressemble plus à rien d'autre qu'à une personne soumise à un ordre religieux dont les membres ne sont jamais reconnaissables en public. Ce qui ne correspond pas à l'idéal démocratique d'égalité, de fraternité, et de liberté.

Et puis, en Suisse, nous serions bien embêter si le peuple décidait d'interdire le voile. On s'interdirait alors aussi la thune pour délit de faciès. Nous devrions tout simplement changer notre fameuse pièce de fr. 5.-- , en effigie le buste d'un berger portant un voile...

C'est ce qui s'appellerait se mettre un joli auto-goal.

Notre star nationale presque centenaire n'est pas un empereur

mais il y ressemble. Ambassadeur de paix et de liberté, peut-être.

20191211_150346666.jpg

 

20191211_150224.jpg

Thune de 1923 en parfait état de conservation avec un défaut de frappe sous le IC d'Helvetica.

 

20191211_15034666.jpg

 

20191211_1503466666.jpg

Le berger suisse se prend des coups mais il est toujours là.

En jaune, c'est pour ma petite soeur et pour Neuchâtel.

 

Les commentaires sont fermés.